© Marc Sardi / WWF-Canada lavender growing in an urban garden

Projets Biopolis

Explorez les nombreux projets Biopolis et découvrez de quelles façons les citoyen.ne.s, les chercheurs.e.s, les institutions, les entreprises et les organisations communautaires soutiennent la biodiversité urbaine de partout au pays.

Explorez les projets

Les projets répertoriés par Biopolis sont issus de tous les milieux et se veulent une source d’inspiration pour tous. Ils ont été sélectionnés selon leurs objectifs de mise en valeur et de préservation de la biodiversité urbaine partout au pays. Explorez les nombreux projets et découvrez comment les citoyen.ne.s, les chercheur.se.s, les institutions, les entreprises et les organisations communautaires mettent les mains à la terre pour soutenir la notre biodiversité. Un projet spécifique vous inspire? N’hésitez pas à contacter les responsables!

Projets Biopolis partout au pays

Filtrer les résultats
Thèmes
provinces

    Jardin des rendez-vous

    Jardin des rendez-vous

    Le jardin-forêt, un potager collectif et verger écologique, a été aménagé sur les terrains de la Commission scolaire des Bois-Francs et du cégep de Victoriaville, auparavant gazonné et tondu. Grâce à un partenariat entre la Ville de Victoriaville, la commission scolaire et le Cégep, ce projet en trois phases a été rendu possible. Plusieurs autres collaborations ont contribué au succès du projet, dont celle avec les bénévoles du club d’ébénisterie Du bois francsqui ont monté les bacs de la phase 1 et le trottoir de la phase 3. Cet espace rassembleur et à vocation éducative est animé par deux étudiant.e.s en agriculture biologique que la Ville engage chaque été.  

    Ce jardin se veut avant tout un endroit rassembleur et de partage; un espace vert en pleine ville. Les citoyen.ne.s et visiteurs.es peuvent venir profiter de ce lieu qui favorise l’acquisition de connaissances sur les arbres, les plantes et la biodiversité, et participer aux tâches d’entretien et de récolte des légumesdes fruits, et des noix dans quelques années. 

    EN SAVOIR PLUS

    Jardin communautaire BP Tétreaultville, Y’a QuelQu’un l’aut’bord du mur (YQQ)

    Jardin communautaire BP Tétreaultville, Y’a QuelQu’un l’aut’bord du mur (YQQ)

    Le jardin compte avec 60 jardinets, un espace d’herbes sauvages, des arbustes et des arbres. Nous maintenons des herbes, fleures et arbustes pour les pollinisateurs, les membres sont au courant du programme Mon Espace du jardin Botanique de Montréal et reçoivent des ateliers sur la biodiversité dans le jardin et le jardinage écologique.

    EN SAVOIR PLUS

    Le toit vert du Regroupement de Lachine

    Le toit vert du Regroupement de Lachine

    Inaugurée en 2013 puis bonifiée en 2018, cette structure de près de 500 m² constitue un des plus grands toits verts accessibles au grand public à Montréal. Elle est la partie la plus saisissante du bâtiment écologique du Regroupement de Lachine. Composé de plusieurs sections aux fonctions diversifiées, ce toit est une vitrine des possibilités de verdissement d’une toiture sur un bâtiment commercial.

    EN SAVOIR PLUS

    Potager des jeunes du Centre-Sud

    Potager des jeunes du Centre-Sud

    Reconduit pour une quatrième année, le Potager  des jeunes du Centre-Sud est un jardin pédagogique situé dans la cour arrière de l’école primaire Garneau dans l’arrondissement Ville-Marie. Implanté dans un quartier reconnu comme étant un désert alimentaire, ce projet témoigne de l’importance de l’agriculture de proximité.

    Servant de plateforme éducative et d’outil de sensibilisation, le Potager des jeunes du Centre-Sud accueille plus de 200 jeunes par année.  Par le biais d’ateliers ludiques et éducatifs, les jeunes de 4 à 12 ans découvrent le cycle de vie des plantes alimentaires. Par le biais de ces activités, nous souhaitons encourager les jeunes à approfondir leurs connaissances face à cycle de vie des plantes alimentaires tout en stimulant leur intérêt et leur curiosité pour la biodiversité urbaine.

    Au courant de la saison horticole, différents groupes d’enfants provenant des écoles, des camps de jour et des CPE du Centre-Sud se passent le flambeau pour réaliser ce potager collectif de plus de 2 000 pieds carrés. L’espace de production est divisé en 3 sections : Cultures annuelles (concombre, poivron, courge, tournesol, tomates, aubergines, laitue, carotte, betterave, ail, etc.), cultures vivaces (amélanchier, gadellier, camérisier, fraisier, framboisier etc.), puis une zone d’animation. Depuis cette année, une mini-forêt nourricière a été plantée grâce au soutien d’arbres Canada. Dans tous nos aménagements, nous visons à stimuler la biodiversité urbaine en priorisant une approche écosystémique.

    Ce sont près de 100kg de fruits et légumes frais qui ont été récoltés en 2018. Quand les récoltes ne sont pas consommées sur place, elles sont transformées dans les cuisines de l’organisme La ruelle de l’avenir ou encore redistribuées à un organisme venant en aide aux jeunes de la rue.

    La réalisation et le rayonnement de ce projet pas n’aurait pu être possible sans le soutien du Ministère de l’agriculture des pêcheries de l’alimentation (MAPAQ) via son programme Cultivons l’avenir 2 ainsi que la Caisse populaire Desjardins du Quartier latin.

    EN SAVOIR PLUS

    Un Jardin pour tous

    Un Jardin pour tous

    Le projet Un Jardin pour tous fut amorcé le 26 novembre 2014, lors d’un atelier citoyen où plus de 30 Rosemontoises et Rosemontois se sont retrouvés. Au terme de ce premier atelier, les citoyens présents se sont prononcés sur les grandes orientations du projet, soit la disposition physique et la programmation de cet espace. Collectivement, les citoyens ont imaginé un espace comestible sur le terrain de la bibliothèque de Rosemont.

    Le projet a pris le chemin d’un jardin tendant vers la permaculture et l’observation de la nature pour obtenir une production locale et expérimentale de nourriture, tout en respectant les cycles naturels et en économisant les énergies, et ainsi créer un espace collectif autosuffisant.

    Dès le départ, les citoyens impliqués souhaitaient apprendre ensemble à jardiner et se sont appuyés sur les savoir-faire, les désirs, les rêves, les questions de chacun-e. Les participants se retrouvent régulièrement au jardin pour travailler ensemble, et celles et ceux qui désirent se joindre au groupe des jardiniers sont évidemment les bienvenus tout au long de la saison. Pas de barrières ni de clôtures, tous les citoyens peuvent venir récupérer les légumes et profiter du jardin dans une atmosphère de respect, de bientraitance et de partage. Les échanges prennent la forme de rencontres festives, de piqueniques, d’ateliers ou d’évènements engageant les organismes communautaires du quartier et contribuent à donner vie au jardin.

    En 2016, de nouvelles parcelles ont été ouvertes et des espaces plus sauvages avec des prairies de plantes et de fleurs ont été aménagés afin de créer un habitat pour les abeilles et les pollinisateurs.

    Le collectif du projet Un jardin pour tous est composé de citoyens qui se retrouvent au sein du comité vert de la Démarche Décider Rosemont ensemble. Le projet est appuyé par plusieurs organismes et institutions : l’éco-quartier Rosemont – La Petite-Patrie (SODER), la CDC de Rosemont et l’arrondissement de Rosemont – La Petite-Patrie.

    EN SAVOIR PLUS

    Paysage Solidaire

    Paysage Solidaire

    Né en 2009, le projet d’agriculture urbaine Paysage Solidaire consiste à transformer des espaces urbains minéralisés, contaminés ou sous-utilisés en potagers éducatifs et de production dans l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. Depuis 2014, l’équipe du projet travaille tout particulièrement à mettre en œuvre une stratégie alimentaire locale et alternative. Les objectifs sont de contribuer à améliorer la sécurité alimentaire de la population de l’arrondissement, de développer une production locale et biologique et de mettre en marché en circuit court les produits frais via deux kiosques maraîchers. Le projet vise également à approvisionner des épiceries, restaurants, traiteurs et organismes communautaires oeuvrant en sécurité alimentaire de l’arrondissement.

    Paysage Solidaire c’est :

    • Trois sites de production dans l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, en partenariat avec la SAQ, le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal et la paroisse Saint-François-d’Assise.
    • Trois jardins éducatifs en partenariat avec le Centre jeunesse du Mont-Saint-Antoine, la paroisse Saint-François-d’Assise et l’esplanade du stade olympique.

    Le volet éducatif de Paysage Solidaire comprend des ateliers et formations portant sur plusieurs thématiques de l’agriculture urbaine dans des écoles et organismes communautaires, ainsi qu’auprès des citoyens de l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

    EN SAVOIR PLUS

    Les Jardins des Patriotes

    Les Jardins des Patriotes

    Les Jardins des Patriotes est un projet de verdissement, d’embellissement et de culture maraîchère sur le terrain de l’école Louis-Joseph-Papineau. Le but répond à trois visées, soit: sociale, pédagogique et environnementale. Il y a quatre zones dédiées au projet, soit: un verger d’arbres fruitiers, une aire de repos verte pour le personnel de l’école, un jardin Art-Terre d’embellissement par des œuvres artistiques en objets récupérés et un jardin maraîcher productif annexé à un jardin éducatif pour les enfants. La superficie du potager est de 300 m2 et le verger compte une trentaine d’arbres fruitiers.

    Dans le cadre du volet pédagogique du projet, les élèves en formation préparatoire au travail (FPT) sont formés en agriculture urbaine et en aménagement paysager afin de pouvoir intégrer des emplois liés à ces secteurs. L’approche pédagogique utilisée répond aux objectifs liés à l’éducation relative l’environnement par l’apprentissage par projet interdisciplinaire, où toutes les matières y sont travaillées. Les ateliers en classe sont animés en collaboration avec le programme Ça Pousse! du Dépôt alimentaire NDG.

    L’économie circulaire est visée par le compostage des matières organiques du jardin, la plantation de semis démarrés en serres en classe, la cueillette, la transformation alimentaire en atelier de cuisine, la vente des produits au marché et la récupération d’objets. En verdissant la cour de l’école, le projet contribue à la lutte contre les îlots de chaleur urbains et à la séquestration du dioxyde de carbone dans le quartier. Un espace fleuri permet également de fournir un habitat pour les insectes pollinisateurs. Le volet environnemental du projet est appuyé par l’éco-quartier Saint-Michel/François-Perrault et le Pari Saint-Michel.

    Finalement, le volet social du projet implique la création d’emplois d’été pour les jeunes du quartier aux jardins et au Marché solidaire Saint-Michel. Des possibilités de bénévolat aux jardins sont également offertes durant l’été, afin de permettre aux membres de la communauté de vaincre l’exclusion sociale et l’isolement. Les acteurs du projet sont également impliqués dans un projet de jardins maraîchers afin d’améliorer l’accès à des produits de qualité par le biais Marché solidaire Saint-Michel.

    EN SAVOIR PLUS

    Jardiner mon école – AU/LAB

    Jardiner mon école – AU/LAB

    De nos jours, les jardins comestibles d’école (ou jardins pédagogiques) se répandent un peu partout dans le monde. De l’Amérique à l’Europe, cette pratique n’a plus rien à prouver, tant au niveau éducatif que récréatif. Mais se lancer dans un tel projet peut paraître fastidieux et compliqué.

    Venant répondre à un besoin d’informations accessibles, la plateforme Jardiner mon école se présente alors comme un lieu de partage de connaissances et de projets autour des jardins pédagogiques. Elle se destine à n’importe quelle personne souhaitant monter ou participer à un jardin pédagogique.

    Que vous soyez enseignant(e), parent ou citoyen(ne), Jardiner mon école vous offre un lieu de ressources entièrement consacrées aux jardins pédagogique, qui vous accompagnera dans votre projet, de sa naissance à sa pérennité. Des fiches techniques, d’activités et de jeux, élaborées à l’aide de spécialistes de l’éducation et de l’agriculture urbaine, sont ici à votre disposition. Le tout se développera au fil des saisons et des ans.

    La plateforme s’efforce de valoriser les projets de la région montréalaise, mais aussi ailleurs au Québec. Vous pourrez ainsi découvrir une multitude de jardins pédagogiques, tous uniques, qui pourront vous inspirer et vous donner confiance en votre projet.

    EN SAVOIR PLUS

    Agriculture urbaine Montréal – AU/LAB

    Agriculture urbaine Montréal – AU/LAB

    Agriculture urbaine Montréal est un carrefour d’information sur les activités en agriculture urbaine dans la région montréalaise. Il contribue au développement de l’agriculture montréalaise en lui donnant un visage et en démontrant son dynamisme. Que ce soit les jardins communautaires, collectifs, sur balcon, sur rue ou encore les fermes urbaines, Agriculture urbaine Montréal permet la cartographie et l’inscription des initiatives diverses sur le territoire. Il diffuse aussi des portraits des porteurs de projets.

    Animé et développé par Le Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AU/LAB) depuis 2011, ce site est une ressource pour  le jardinage et l’apiculture urbaine, tout en favorisant l’implication des jardiniers et jardinières dans  le développement de la biodiversité au jardin.

    EN SAVOIR PLUS

    Projet VERTical – AU/LAB

    Projet VERTical – AU/LAB

    La ferme urbaine Projet VERTical, d’une superficie de 600 m2, est un projet novateur d’agriculture urbaine caractérisé par des structures autoportantes verticales  permettant entre autres d’expérimenter différents types de toiles naturelles et synthétiques, de contribuer à la lutte aux îlots de chaleur, de densifier de la production potagère et de transformer les toits urbains en espaces de vie et de biodiversité.

    Ce projet s’inscrit dans le Laboratoire d’agriculture urbaine du Palais des congrès de Montréal. Les divers partenaires de ce laboratoire, le Palais des congrès, la Ligne Verte et AU/LAB, mettent en place un lieu d’expérimentation qui permettra d’ajouter une seconde vocation au toit du Palais des congrès de Montréal, mais qui permettra aussi de développer et de mettre en application des techniques de production sur toit.

    Le projet VERTical a notamment reçu le soutien financier du Réseau d’Investissement Social du Québec, du Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, de l’Arrondissement de Ville-Marie, de la fondation TD des amis de l’environnement, de la Caisse d’économie solidaire Desjardins et de PME MTL Centre-Ville.

    EN SAVOIR PLUS

    Bière du 375e – Montréal Houblonnière

    Bière du 375e – Montréal Houblonnière

    Afin de célébrer notre ville en grand, quoi de mieux qu’une bière brassée localement avec des houblons cultivés directement dans la ville? La Bière du 375e, c’est une collaboration à large échelle entre les citoyens et les brasseurs montréalais. Au cours des prochains mois, les brasseries participantes se rencontreront afin de travailler à l’élaboration d’une recette commune et encourageront leurs clients à planter du houblon dans leur quartier.

    Pendant ce temps, aux quatre coins de la ville des citoyens engagés et amateurs de bière locale cultivent le houblon sur les façades des maisons, les toits, les balcons, dans les cours et les ruelles. À l’automne 2017, Montréal Houblonnière récoltera le houblon montréalais, et les brasseurs locaux produiront la Bière du 375e anniversaire de la ville, chacun dans ses installations, avec le houblon récolté dans leur quartier respectif. Ce qui en résultera sera une bière de récolte, offerte en de multiples déclinaisons pour permettre aux citoyens de gouter les saveurs propres à chaque quartier de Montréal.

    Montréal Houblonnière est un organisme fondé dans la foulée de l’évènement Je vois Mtl. Sa mission est de localiser et de favoriser la culture du houblon sur le territoire montréalais et de contribuer à la lutte aux ilots de chaleur urbains par le verdissement de structures verticales.

    EN SAVOIR PLUS

    Le Mange-Trottoir

    Le Mange-Trottoir

    Le Mange-Trottoir attire, rassemble, informe, éduque et inspire tant la communauté locale qu’internationale. Il répond aux orientations d’une ville qui se redéveloppe à une échelle plus humaine par le verdissement urbain, l’engagement citoyen, l’agriculture écologique et la réduction des ilots de chaleur urbains.

    Initié au départ par un résident du quartier, c’est à l’issue d’un processus de réflexion collective regroupant plusieurs citoyens à l’hiver 2014 que l’idée de cultiver les saillies de trottoirs à l’intersection des rues de Castelnau et Drolet, dans le quartier Villeray à Montréal, a réellement pris forme. Dès l’arrivée du printemps 2014, le collectif s’est retroussé les manches et a aménagé ce qui est devenu aujourd’hui l’un des plus citoyens et luxuriants projets d’agriculture urbaine écologique à Montréal. Plusieurs jardinières en bois et plantebandes au design soigné sont disposés dans les saillies de part et d’autre de la rue, contenant une panoplie de plantes comestibles et indigènes, et ce, au grand plaisir des résidents qui viennent y faire leur cueillette. Des activités collectives sont régulièrement proposées sur ce trottoir comestible où les dimensions sociale et pédagogique occupent une place centrale.

    Le projet a été en majeure partie financé par les citoyens au moyen de ventes de plantes – et avec l’aide de l’éco-quartier Villeray, de l’UQAM et du CEUM – ce projet est avant tout une occasion pour les résidents du quartier de créer des liens entre eux et d’échanger sur le thème de l’agriculture.

    EN SAVOIR PLUS