© Jukka Jantunen / Shutterstock Collared Pika

CRISE CLIMATIQUE

Les dérèglements climatiques font des ravages au Canada et dans le monde entier, mettant en danger l’avenir de la planète telle que nous la connaissons.

La crise climatique mondiale

Les dérèglements du climat accélèrent la fonte de la banquise et intensifient les feux de forêt, les inondations, la sécheresse, les avalanches, les canicules et l’élévation du niveau de la mer. Ils modifient le débit des rivières, assèchent des ruisseaux entiers et augmentent l’acidification des océans, ce qui menace la biodiversité marine. De plus, les dérèglements climatiques contribuent à la dégradation d’habitats naturels, ce qui a  des impacts directs sur les espèces et les communautés au Canada et ailleurs dans le monde.

Rencontrez nos expert.e.s

    Photo-of-Simon-Mitchell-WWF

    Simon J. Mitchell

    Vice-président, Habitats résilients

    Simon J. Mitchell

    Vice-président, Habitats résilients

    Simon J. Mitchell dirige l’équipe Habitats résilients du WWF-Canada, qui travaille à protéger les paysages, les habitats et les espèces de partout au pays. Sa fonction principale consiste à identifier des stratégies et des actions qui s’appliquent aux environnements terrestres et marins pour améliorer la santé et la résilience de la nature et des humains. Durant huit ans, Simon J. Mitchell a dirigé le travail aquatique et climatique le long du fleuve Wolastoq (Saint-Jean) au Nouveau-Brunswick, une région prioritaire pour le WWF-Canada.

    Photo-of-Andrew-Dumbrille-WWF

    Andrew Dumbrille

    Spécialiste principal, Navigation marins et conservation

    Andrew Dumbrille

    Spécialiste principal, Navigation marins et conservation

    Par son travail de recherche et de promotion et son implication avec les communautés autochtones et dans les forums internationaux, comme le Conseil de l’Arctique et l’Organisation maritime internationale, Andrew Dumbrille travaille à la réduction des impacts de la navigation sur l’environnement marin. Il a fait ses études en culture, en langue anglaise et en études autochtones à l’Université Trent.

    Photo-of-Jessica-Currie-WWF

    Jessica Currie

    Spécialiste, Science, savoir et innovation

    Jessica Currie

    Spécialiste, Science, savoir et innovation

    Au sein de l’équipe Science, recherche et innovation, Jessica Currie fait de la recherche, de la gestion de mégadonnées et des analyses qualitatives et quantitatives, fournissant une base scientifique solide fondée sur des preuves pour l’ensemble du travail de conservation du WWF-Canada. Parmi ses principales contributions : les renommés Rapport Planète Vivante Canada et l’évaluation Protection du territoire pour les espèces. Elle détient une maîtrise en Environnement durable.

Voir les expert.e.s

© BMJ / Shutterstock ice melting

L'augmentation des températures à l'échelle planétaire

Depuis la révolution industrielle, les activités humaines ont provoqué une hausse des températures moyennes mondiales d’environ 1 °C. Les niveaux de dioxyde de carbone (CO2) et autres gaz à effet de serre (GES) qui captent la chaleur dans l’atmosphère sont plus élevés qu’ils ne l’ont jamais été depuis le début de l’existence des humains, et ils continuent d’augmenter.

Les scientifiques nous mettent en garde : un dépassement du réchauffement planétaire moyen de 1,5 °C accélérera considérablement les changements déjà en cours, ce qui entraînera la perturbation des écosystèmes et, dans certains cas, leur destruction. L’ampleur de ces changements aura un impact négatif sur la nature et les humains. À l’heure actuelle, si des mesures climatiques plus rigoureuses ne sont pas prises rapidement, notre planète continuera à subir des hausses de température insoutenables.

Les effets des dérèglements climatiques

© Shutterstock Atlantic Walrus

ESPÈCES

Le réchauffement de la planète modifie les écosystèmes et altère le territoire des espèces, la façon dont elles interagissent, et dans certains cas, les étapes de leur cycle biologique. Même les changements les plus subtils sur les habitats affectent les espèces, qui doivent lutter pour trouver des sources de nourriture qui leur permettront de survivre – ce qui explique qu’un nombre croissant de populations d’espèces se retrouve en situation de grave déclin.

© DCBPresents / Shutterstock free flowing river

EAU DOUCE

Les dérèglements climatiques modifient les régimes hydrologiques et météorologiques au Canada et dans le monde entier, causant des pénuries et des sécheresses dans certaines régions et des inondations dans d’autres, entraînant des répercussions sur les espèces et sur la viabilité des écosystèmes d’eau douce.

© Yingna Cai / Shutterstock sea shore

OCÉANS

Autant les humains que les espèces dépendent d’océans en santé en tant que ressource naturelle. Les océans ont absorbé une grande partie du carbone libéré depuis l’ère industrielle, ce qui a rendu les eaux plus acides – causant l’acidification des océans. Ces changements ont perturbé les chaînes alimentaires marines et les habitats marins comme les récifs coralliens et les herbiers de zostères.

© Paul Nicklen / National Geographic Stock

ARCTIQUE

L’Arctique canadien se réchauffe trois fois plus vite que la moyenne mondiale, affectant le climat dans le monde entier et menaçant les fondements des écosystèmes arctiques. Si les tendances actuelles se poursuivent, la banquise estivale en Arctique devrait disparaître avant le milieu du siècle, ce qui entraînera des conséquences en cascade sur les écosystèmes, les espèces et les communautés de l’Arctique et du monde entier.

Ce que fait le WWF-Canada

Le WWF-Canada travaille à des solutions basées sur la nature pour prévenir le rejet dans l’atmosphère des émissions de gaz à effet de serre résultant de la destruction des réserves naturelles de carbone, comme les forêts, les tourbières et les écosystèmes côtiers, et pour améliorer notre adaptation et notre résilience face aux changements déjà amorcés. Au cours des 10 prochaines années, ces travaux nous aideront à réduire les émissions de carbone de 30 millions de tonnes.

Le WWF-Canada s’engage à travailler avec des partenaires autochtones là où notre aide est la bienvenue, ainsi qu’avec des gouvernements, des entreprises et d’autres intervenant.e.s afin de :

  • Mener des recherches pour comprendre les menaces spécifiques que les dérèglements climatiques posent à la nature et cibler des actions pour restaurer les habitats et accroître la résilience.
  • Restaurer les habitats terrestres comme les forêts et le couvert végétal dans les zones urbaines et périurbaines et les écosystèmes côtiers marins afin d’accroître naturellement la capture et le stockage du carbone.
  • Limiter les rejets de carbone dans l’atmosphère en protégeant les réservoirs de carbone du Canada.
  • Construire un modèle de gestion régionale de l’eau pour aider les communautés à risque à devenir plus résilientes aux effets croissants des dérèglements climatiques.

Comment vous pouvez aider à lutter contre la crise climatique

Pour faire face à la crise climatique, nous devons agir rapidement pour réduire les émissions de GES, protéger les réserves naturelles de carbone et rendre la nature et les communautés plus résilientes.

Vous pouvez contribuer à la lutte contre la crise climatique par la nature en :

  • Soutenant la biodiversité locale dans les villes et autres zones bâties afin d’améliorer l’habitat des espèces et la capture du carbone grâce à une végétation abondante. Consultez Votre zone pour vous inspirer sur la façon dont vous pouvez transformer votre jardin ou votre balcon en y intégrant votre propre solution climatique basée sur la nature.
  • Soutenant les efforts locaux visant à restaurer ou à protéger les écosystèmes riverains, côtiers et terrestres.
  • Appuyant l’intendance des espèces et des habitats par les communautés autochtones là où c’est possible.

Ce que vous pouvez faire

hands planting

Votre zone

En savoir plus

student gardeners

Planète vivante @ Campus

En savoir plus

employees with panda

Planète vivante @ travail

En savoir plus