© Creative Commons Montreal from the Mount Royal_Creative Commons

Écosystèmes urbains

L'étalement urbain

Les trois quarts de la surface terrestre de notre planète ont été considérablement affectés par les activités humaines. Partout, l’urbanisation est en pleine croissance, et plus de 80 % des Canadien.ne.s habitent maintenant dans des centres urbains. À mesure que les villes augmentent en superficie et en population, les espaces naturels intacts disparaissent. Cependant, les villes dépendent d’espaces naturels sains qui procurent de nombreux avantages appelés services écosystémiques. Ces services écosystémiques incluent notamment les arbres qui produisent l’oxygène que nous respirons, les abeilles qui pollinisent les plantes que nous récoltons et mangeons, et les zones humides qui filtrent l’eau que nous buvons. La protection et la restauration de la nature, ainsi que la mise en valeur de la biodiversité urbaine, sont essentielles afin d’aider les villes – ainsi que les humains et les espèces qui y vivent – à s’adapter aux dérèglements climatiques.

Nos expert.e.s.

    Sophie Paradis, WWF-Canada

    Sophie Paradis

    Cheffe, Conservation Québec

    Sophie Paradis

    Cheffe, Conservation Québec

    Sophie est responsable de la mise en œuvre des projets de conservation, de l’engagement du public et des communications du WWF-Canada pour le programme Québec, contribuant à l’élaboration et à la réalisation des priorités nationales et des efforts de financement de l’organisation. Elle gère également toutes les communications en français au Canada.

    Steve Hamel

    Steve Hamel

    Spécialiste, Biodiversité urbaine

    Steve Hamel

    Spécialiste, Biodiversité urbaine

    Steve Hamel gère Biopolis, un carrefour de projets qui ont comme objectif de préserver la biodiversité urbaine du Canada. Il a commencé sa carrière dès 1990 en Colombie-Britannique, où il effectuait des inventaires de Guillemots marbrés et d’oiseaux forestiers. Il a terminé ses études en biologie à l’UQAM en 1996. Il a depuis travaillé à de multiples dénombrements d’oiseaux, de chauve-souris, de poissons et autres groupes taxonomiques.

    Photo-of-Jarmila-Becka-Lee

    Jarmila Becka Lee

    Spécialiste, Développement des programmes

    Jarmila Becka Lee

    Spécialiste, Développement des programmes

    Jarmila Becka Lee gère les projets In the Zone et les subventions communautaires Libérez votre nature, qui visent tous deux à accroître l’implication des Canadien.ne.s envers la nature, principalement dans les milieux urbains. Elle détient un baccalauréat en Science, environnement et biologie de l’Université de Toronto.

Voir les expert.e.s

© Santropol-Roulant Bioneer Santropol Roulant

Qu’est-ce que la biodiversité urbaine?

La biodiversité urbaine désigne la variété des organismes vivants, incluant leurs variations génétiques, de même que la multiplicité des habitats dans les établissements humains et autour de ceux-ci (MAMROT, 2013).

Le mot « biodiversité » est une contraction de « diversité biologique». La biodiversité reflète le nombre, la variété et la variabilité des organismes vivants. La biodiversité soutient tout ce dont nous avons besoin dans la nature pour survivre : nourriture, eau potable, abris et médicaments. Alors que les humains continuent d’augmenter la pression sur la planète, en utilisant et consommant plus de ressources que jamais, nous risquons de mettre en danger la fabuleuse biodiversité de la Terre.

Les menaces qui affectent la biodiversité

L’écosystème urbain concerne l’ensemble des zones où des constructions humaines ont été réalisées et où la surface de ces infrastructures est supérieure à celle des zones naturelles présentes dans le périmètre. Il contient l’ensemble des zones construites, les réseaux (routiers, ferroviaires, …) mais aussi les espaces verts créés par l’humain.

La perte d’habitat engendrée par la foresterie, l’agriculture, l’urbanisation et le développement industriel est la plus grande menace qui pèse sur les espèces du Canada. La faune et les habitats qui étaient autrefois abondants deviennent de plus en plus rares, ou ont complètement disparu, en raison de changements importants à leur écosystème.

Les enjeux qui affectent la biodiversité urbaine sont similaires aux menaces qui affectent la nature partout :

© Chris Bair / unsplash highway

Perte d’habitat et fragmentation

La croissance des villes contribue à la perte de biodiversité en fragmentant et en détruisant des zones d’habitats naturels.

© Spit Photography Shutterstock

Pollution des sols, de l’air et de l’eau

Les zones urbaines ont le potentiel de polluer l’air, l’eau et le sol de nombreuses façons, notamment avec les rejets industriels, les sels de voirie, les eaux de ruissellement agricoles et les eaux usées.

© Shutterstock / Herman Wong HM Agrilus planipennis - Emerald ash borer

Espèces envahissantes

Le commerce international, le transport et le jardinage peuvent déplacer des espèces vers de nouvelles zones, menaçant les espèces indigènes locales.

© Casey Horner / unsplash flooding in city

Crise climatique

Les risques d’inondations accrus, l’augmentation de la température, les vagues de chaleur et l’effet d’îlot de chaleur urbain constituent des menaces pour les humains et la nature.

Protéger la biodiversité canadienne

Le WWF-Canada travaille à protéger et restaurer la biodiversité dans les villes canadiennes, tout en sensibilisant les communautés à l’importance de renforcer la résilience des villes aux dérèglements climatiques.

Nos programmes et projets ciblant la biodiversité comprennent :

© CC 2.0, par Arild / WWF-Canada aerial view of an urban forest

Biopolis

Biopolis est la première plateforme au Canada à rassembler les communautés citoyenne, scientifique et institutionnelle ainsi que les décideur.se.s et les organisations œuvrant en  biodiversité urbaine et périurbaine afin de mettre en commun les connaissances, les projets et les expertises. La plateforme Biopolis met en valeur des projets innovants et sert de centre de documentation sur les tendances les plus récentes et les meilleures pratiques dans le domaine au pays.

en savoir plus
OLYMPUS DIGITAL CAMERA Shettleworth rooftop garden-Annex

In the Zone

Des études démontrent que pour de nombreuses plantes, oiseaux et papillons, le nombre d’espèces non indigènes augmente quand on se rapproche du centre des zones urbaines, alors que le nombre d’espèces indigènes diminue. Avec le projet In the Zone (anglais seulement), une collaboration entre le WWF-Canada et Carolinian Canada, nous aidons les citoyen.ne.s à créer des jardins qui aident les espèces indigènes à s’épanouir. En développant des réseaux de jardins de plantes indigènes (autant dans les cours arrières, cours avant ou sur les balcons), nous restaurons les habitats perdus et créons un avenir plus sain pour la faune qui y habite. Ensemble, nous pouvons cultiver des habitats qui soutiennent la biodiversité et des paysages résilients, un mètre à la fois.

Explorez In the Zone
© Valérie Mahaut Mapping Montreal's rivers

Bleue Montréal

Sous ses artères asphaltées, ses bâtiments historiques et plus modernes, chaque ville cache des secrets. À Montréal, ces secrets prennent une forme particulièrement puissante : des rivières et cours d’eau qui ont été enfouis ou canalisés. Avec Bleue Montréal, le WWF-Canada souhaite ramener les écosystèmes et la biodiversité aquatiques à Montréal, redonner sa place à l’eau dans le paysage urbain, améliorer la gestion de l’eau et renforcer la résilience climatique. Trois arrondissements de Montréal ont déjà été ciblés et trois grands types de projet de revitalisation des cours d’eau sont proposés : libération de rivières canalisées, création de nouvelles rivières urbaines et aménagement de ruelles bleues.

© Tim Poole jen and anna observing a franklins gull colony

Libérez votre nature

Grâce à son programme de subventions Libérez votre nature, le WWF aide les Canadien.ne.s à faire une différence pour les espèces et la nature.

En Savoir Plus