© Josh Ostroff arctic

Arctique

Face à la crise climatique, le WWF-Canada travaille à rétablir et maintenir l’équilibre des écosystèmes arctiques.

L’Arctique représente près de 55 % du territoire canadien et les deux tiers de ses côtes. Pour plusieurs d’entre-nous, l’Arctique est intrinsèquement lié à notre identité. Pays des Inuit.e.s qui l’habitent depuis des millénaires, ces derniers dépendent toujours de son riche écosystème et de ses nombreuses espèces remarquables tels que l’ours polaire, le morse et le narval.

Aujourd’hui, l’Arctique vit une mutation sans précédent. Le réchauffement y est trois fois plus rapide que la moyenne mondiale, ce qui entraîne la fonte de la banquise – pilier vital  – et bouleverse la région tout entière.

Nos expert.e.s.

    Photo-of-Jessica-Park-WWF

    Jessica Park

    Vice-présidente, Arctique

    Jessica Park

    Vice-présidente, Arctique

    Jessica Park s’assure que le programme Arctique atteigne des résultats mesurables en conservation, cohérents avec son plan stratégique. Elle aide les spécialistes à traduire leurs objectifs et stratégies en un plan de travail opérationnel précis et s’assure que tous les projets soient bien coordonnés et sur la bonne voie. Elle détient une maîtrise en Études environnementales de l’Université York.

    Photo-of-Brandon-Laforest-WWF

    Brandon Laforest

    Spécialiste sénior, Espèces et écosystèmes arctiques

    Brandon Laforest

    Spécialiste sénior, Espèces et écosystèmes arctiques

    Au sein du programme Arctique du WWF-Canada et en charge du Fonds pour la conservation des espèces de l’Arctique, Brandon Laforest aide le WWF à élargir son travail pour la conservation des espèces en Arctique, en s’assurant que notre travail soit effectué selon des méthodes scientifiques éprouvées, qu’il intègre les savoirs autochtones et qu’il soit en phase avec les priorités des communautés nordiques concernées. Brandon Laforest détient un baccalauréat en biologie de la faune et une maîtrise en nutrition et métabolisme animal, tous deux de l’Université Guelph.

    Photo-of-Erin-Keenan-WWF

    Erin Keenan

    Spécialiste, Arctique de l'Est

    Erin Keenan

    Spécialiste, Arctique de l'Est

    En tant que membre de l’équipe Arctique basée à Iqaluit, Erin Keenan travaille principalement sur les projets de conservation de l’océan arctique, incluant la planification marine et les aires marines protégées. Elle participe également au développement et à la création des objectifs de conservation du WWF-Canada au Nunavut et agit comme intermédiaire efficace concernant les préoccupations et enjeux locaux traités dans les communications et la planification de projet du WWF-Canada. Elle détient une maîtrise en Gestion maritime de l’Université Dalhousie.

Voir les expert.e.s

© Shutterstock Arctic ice flows

Menaces

La banquise est le pilier de la vie en Arctique et sa fonte bouleverse tout l’écosystème. Les espèces dont la survie en dépend, comme les ours polaires, les phoques et les baleines, voient leur habitat rétrécir, se déplacer et se modifier.

La fonte de l’Arctique offre de nouvelles perspectives de développement, de croissance économique et d’emplois, particulièrement dans les secteurs minier et de l’exploitation des ressources pétrolières et gazières. La croissance de l’industrie provoque également une intensification du trafic maritime. Le développement économique de la région est nécessaire, mais il ne se fera pas sans risque. Déversements pétroliers, augmentation de la pollution sonore sous-marine, perturbations causées par le trafic maritime et introduction d’espèces envahissantes sont quelques uns des risques déjà identifiés. Ces changements affecteront également  le bien-être des communautés locales.

Les communautés autochtones et locales ressentent déjà les impacts de la crise climatique. Et plus l’Arctique se réchauffe, moins elle arrive à jouer son rôle de contrôle climatique de la planète.

Ce que fait le WWF-Canada

L’objectif du WWF en Arctique est clair : s’assurer que cette région ait la capacité de s’adapter aux dérèglements climatiques. Une meilleure connaissance de la région et de ses espèces est indispensable pour une planification durable de son avenir. Nous travaillons directement avec des communautés inuites pour assurer que nos priorités de conservation et les intérêts de la collectivité sont similaires, cohérents, représentatifs et intégrés. Nous sommes impliqués dans une vaste diversité de projets, de la surveillance des narvals à l’évaluation des niveaux de stress des espèces créés par le développement et les activités humaines, en passant par la cartographie des habitats essentiels de plusieurs espèces dont les tanières des ours polaires et les aires de mises bas des caribous.

Pour assurer l’équilibre des écosystèmes arctiques, le WWF-Canada s’emploie à planifier un avenir qui préserve les espèces tout en établissant des partenariats directs avec des communautés locales et en faisant la promotion de l’utilisation responsable des ressources. Pour ce faire, nous menons des recherches scientifiques, nous collaborons avec les communautés, l’industrie, les groupes autochtones et les gouvernements et nous favorisons les efforts nationaux et internationaux visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et freiner la crise climatique.

Voici quelques projets du WWF-Canada en Arctique :  

© Lee NARRAWAY / WWF-Canada Sea ice on the coast of northeast Ellesmere Island, Nunavut, Canada.

Protéger le Dernier refuge de glace

Les dérèglements climatiques entraînent une diminution de la taille et de la durée de la banquise estivale. Dans les prochaines années, le Dernier refuge de glace constituera un refuge vital pour les espèces qui dépendent de la banquise.

En savoir plus
© WWF / Henry Harrison Large pieces of broken sea ice shape a sea water stream. Sea ice floe edge, Pond Inlet, Nunavut, Canada (part of the Last Ice Area).

Développement pétrolier et gazier

L’Arctique recèle la plus grande réserve de gaz inexploitée au monde et l’une des plus grandes réserves inexploitées de pétrole. Les déversements de pétrole représentent un risque considérable pour les écosystèmes arctiques marins.

En savoir plus
© Blaine Chislett Rankin Inlet met tower

Renforcer les capacités en énergies renouvelables

Le diesel est la principale source d’énergie pour les communautés arctiques. Le WWF-Canada travaille à diversifier l’approvisionnement par des sources  d’énergie à faible impact sur les habitats, telles que l’éolien et le solaire.

En savoir plus
© Erin Keenan Arctic Shipping

Promouvoir de meilleures pratiques en transport maritime

Le trafic maritime devrait s’intensifier en Arctique au cours des prochaines décennies. L’intensification de la navigation maritime entraîne l’augmentation potentiellement nuisible du bruit sous-marin et de la pollution.

en savoir plus
© Doug Chiasson Arctic fishing boat

Promouvoir des pêches durables en Arctique

Le WWF-Canada travaille avec les communautés afin de mettre en place des pêches côtières durables en Arctique, pour apporter des emplois stables et durables au Nunavut.

En savoir plus

Ce que vous pouvez faire

Polar bear with cubs in the Wapusk National Park, Churchill, Manitoba, Canada

Adoptez un ours polaire

en savoir plus

Volunteers wearing WWF shirts

Devenez bénévole

en savoir plus

A group cleaning up a shoreline

Participez à un événement en famille

en savoir plus