© Paul Nicklen / National Geographic Creative / WWF-Canada Narwhal Male narwhals caress one another with their tusks in Nunavut, Canada.

Narval

Les narvals (Monodon Monoceros) sont des animaux de mythiques, mais ils font face à des menaces bien réelles causées par le dérèglement rapide du climat.

 

À propos des narvals

Surnommé licorne de mer et entouré de mystère depuis longtemps, le narval est célèbre en raison de sa longue défense d’ivoire, torsadée dans le sens antihoraire, qui peut atteindre 2,5 mètres. Généralement, ce sont les mâles qui arborent la défense et certains peuvent même en avoir deux.

La défense, considérée  autrefois détenant des pouvoirs magiques, est en fait une canine gauche hypertrophiée. Les recherches actuelles effectuées par des collaborateur.rice.s du WWF suggèrent que cette défense est utilisée pour séduire, assommer les poissons avant de les manger et possède de remarquables capacités sensorielles. Il y a des millions de terminaisons nerveuses dans chaque défense, ce qui peut aider cette espèce à localiser sa nourriture.

Durant les mois d’été, l’Arctique canadien héberge environ 90 % de la population mondiale de narvals. Ils se rassemblent entre la baie d’Hudson et l’île d’Ellesmere pour se nourrir et élever leurs petits. En hiver, la majorité des narvals se rendent vers la baie de Baffin et le détroit de Davis, entre le Canada et le Groenland. Ils passent à cet endroit jusqu’à sept mois sous une couverture de banquise presque complète.

Faits concernant les narvals

Narwhal Two narwhal surfacing to breathe in Lancaster Sound, Nunavut, Canada

Narval

Espèce préoccupante

Nom latin :

Monodon monoceros

Nom Inuktitut :

Tuugaalik

Statut :

Préoccupant

Poids adulte :

Jusqu’à 1900 kg

Longueur :

Jusqu’à 5.4 mètres

Alimentation :

Flétan du Groenland, morue polaire et arctique, calmars et crevettes

Population :

Environ 170 000 à travers le monde

Habitat :

Eaux arctiques du Canada, Groenland, Norvège et Russie

Le saviez-vous?

Narval, ou Monodon monceros en grec, signifie « dent unique, corne unique ». En Inuktitut, le narval est appelé Qilalugaq gernertaq, qui se traduit par « la pointe vers le ciel ».

Modèles de circulation et de distribution du narval.

Modèles de circulation et de distribution du narval.

En quoi cette espèce est-elle importante?

Les baleines comme le narval se retrouvent au sommet de la chaîne alimentaire marine et occupent un rôle considérable pour la santé de l’environnement marin. Les narvals sont également culturellement importants pour les communautés autochtones de l’Arctique. Tout comme pour l’ours polaire, l’existence du narval dépend de la présence de la banquise, qui est directement affectée par les dérèglements climatiques. Puisqu’il vit dans les parties éloignées et difficilement accessible de l’Extrême-Arctique, aucune autre baleine nordique n’est aussi sensible aux effets des dérèglements climatiques. Alors que l’Arctique se réchauffe à une vitesse sans précédent, les narvals seront confrontés à des changements dans leurs routes migratoires, à de nouveaux prédateurs et à de la pollution sonore issue de la navigation et du développement.

Le narval est aussi une espèce emblématique et culturellement significative dans le Nord. Les communautés autochtones partagent depuis longtemps leur environnement avec le narval, qui est source de nourriture et de vêtements, ainsi que d’inspiration pour les histoires et l’artisanat.

 

© Paul Nicklen_National Geographic Stock / WWF-Canada A pod of male narwhal in Nunavut, Canada

Menaces

Changements climatiques

L’Arctique se réchauffe trois fois plus vite que la moyenne mondiale, ce qui menace la survie de nombreuses espèces qui dépendent de la glace, dont le narval. Le narval, qui dépend de la banquise à la fois pour chasser et se sauver des prédateurs tels que les épaulards, a été identifié comme le mammifère marin arctique le plus sensible aux effets des dérèglements climatiques.

Trafic maritime et bruit sous-marin

Lorsque les grands navires naviguent à proximité, il a été observé que les narvals s’éloignent de leurs aires de mise bas et d’alimentation. Considérant que les cétacés dépendent du son pour communiquer, toute interférence de bruit sous-marin peut affecter négativement leur capacité à trouver leur nourriture et un.e partenaire, se déplacer, éviter des prédateurs et prendre soin de leurs petits.

Développement pétrolier et gazier

La présence de navires qui soutiennent le développement pétrolier et gazier implique une augmentation du trafic maritime dans les zones sensibles. Elle génère davantage de de bruit sous-marin, de pollution et augmente les risques de déversements pétroliers et gaziers. Dans le contexte d’un Arctique en plein changement, il est crucial de fournir un refuge sécuritaire aux narvals.

Ce que fait le WWF-Canada

Grâce au Fonds pour la conservation des espèces de l’Arctique, nous soutenons la recherche et le marquage de narvals au Nunavut. Nous soutenons également le développement des techniques de recherche non-invasives, dont l’utilisation de drones aériens et de microphones sous-marins. Ces techniques nous aident à enrichir nos connaissances sur la répartition et le comportement des narvals, et sur les effets des bruits sous-marins sur ceux-ci, ce qui permettra de prendre des mesures concrètes pour sauvegarder cette espèce.

Nous défendons également la mise en place d’un réseau d’aires marines protégées au sein desquelles les activités humaines telles que le développement pétrolier et gazier sont interdites.

© naturepl.com Eric Baccega / WWF Narwhal crossing tusks above water surface. Baffin Island, Nunavut, Canada

Ce que vous pouvez faire

Avec l’augmentation de l’activité humaine et le réchauffement du climat, les narvals font face à de multiples menaces. Avec votre don, vous pouvez aider à protéger certaines des espèces les plus vulnérables au monde, ainsi que les habitats où elles vivent.

Donner