© Tommy Larey / Shutterstock Lake view

Eau douce

Chaque jour, les écosystèmes d’eau douce du Canada subissent de nombreuses pressions en raison de la pollution, de la perte d’habitat, des espèces envahissantes et des dérèglements climatiques. Toutefois, la plus grande menace pourrait bien être le manque de données scientifiques.

L’eau, c’est la vie — pour tous les habitats de la planète

Les lacs, rivières, ruisseaux et milieux humides du Canada représentent 20 % de l’eau douce disponible sur la planète. Cette immense richesse entraîne une grande responsabilité, soit la protection de ces bassins versants pour les espèces et les communautés qui en dépendent. Malheureusement, nos écosystèmes d’eau douce sont en danger. Nos 167 sous-bassins versants subissent tous des pressions et les espèces qui dépendent de l’eau douce sont menacées. Les populations de poissons indigènes du lac Ontario ont subi une baisse moyenne de 32 % au cours des 25 dernières années.

Nous devons améliorer la protection de nos écosystèmes d’eau douce. Mais cela dépend en partie de quelque chose que nous n’avons pas : des données. Depuis des décennies, le Canada ne réussit pas à recueillir les informations nécessaires, à l’échelle nationale, concernant la santé de nos écosystèmes d’eau douce. Il est plus que temps d’agir pour protéger nos systèmes et nos espèces d’eau douce.

Nos expert.e.s.

    Photo-of-Elizabeth-Hendriks-WWF

    Elizabeth Hendriks

    Vice-présidente, Eau douce

    Elizabeth Hendriks

    Vice-présidente, Eau douce

    Détenant une vaste expérience en matière de politiques de l’eau, Elizabeth Hendriks est à la tête du programme Eau douce du WWF-Canada afin de renverser la tendance au déclin des écosystèmes d’eau douce à travers le pays, grâce à des politiques, des technologies et le renforcement des communautés. Elle bénéficie d’une expérience de travail considérable aux niveaux national et international en ce qui concerne la politique de l’eau. Au WWF-Canada, elle a notamment géré la première évaluation nationale de la santé et des menaces qui touchent les écosystèmes d’eau douce canadiens. Elle détient un baccalauréat en Développement international de l’Université Dalhousie et une maîtrise de l’Université de Waterloo.

    Photo-of-Simon-Mitchell-WWF

    Simon J. Mitchell

    Spécialiste principal, Eau douce

    Simon J. Mitchell

    Spécialiste principal, Eau douce

    Simon J. Mitchell fournit par son expertise une orientation stratégique au travail national du WWF-Canada pour l’eau douce et le climat. Il travaille également sur le fleuve Saint-Jean au Nouveau-Brunswick, notamment par l’organisation du Sommet du fleuve Wəlastəkw/Saint-Jean et en rassemblant divers acteur.rice.s ayant comme objectif de créer une communauté qui considère le fleuve comme un atout doté d’une importance vitale.

    Photo-of-Heather-Crochetiere

    Heather Crochetiere

    Spécialiste séniore, Eau douce

    Heather Crochetiere

    Spécialiste séniore, Eau douce

    Après avoir mené le projet Rivières sauvages et la coordination de l’implication du WWF-Canada dans le processus de modernisation de la Loi sur les pêches et de la Loi sur l’évaluation d’impact, Heather Crochetiere travaille présentement à renforcer les capacités des individus et des organisations en les habilitant, par des programmes de financement et des solutions technologiques, pour qu’il.elle.s exercent leur influence. Elle détient un baccalauréat de l’Université McMaster et une maîtrise en études environnementales de l’Université de Waterloo.

Voir les expert.e.s

© Eden Toth Katzie traditional territory near Alvin BC

Menaces

Nos écosystèmes d’eau douce sont confrontés à des menaces qui se font plus nombreuses chaque jour. L’accroissement de la population engendre des besoins en eau plus importants. L’urbanisation croissante et l’agriculture empiètent sur les habitats, causant une perte et une fragmentation de ces derniers. L’augmentation de la demande en énergie et en ressources produit davantage de pollution et obstrue l’écoulement naturel de l’eau. Les changements climatiques perturbent la fréquence et l’abondance des précipitations, passant des sécheresses aux inondations, ce qui affectent lourdement les écosystèmes d’eau douce.

A cela s’ajoute le manque important dans les données des indicateurs de santé de l’eau douce, ce qui entraîne une compréhension déficiente de l’impact réel des activités humaines sur nos bassins versants.

La bonne nouvelle, c’est que l’engagement du Canada envers l’intendance, la conservation et la prise de décisions fondées sur la science de notre eau douce est maintenant une priorité nationale. Il est nécessaire de concilier cette prise de conscience avec des données fiables pour le futur des espèces et des habitats, ainsi que de nos communautés et de notre qualité de vie.

Ce que fait le WWF

Depuis plusieurs années, le WWF est un leader en conservation de l’eau douce. Le WWF travaille pour que tous les cours d’eau au pays retrouvent et conservent leur santé, et ce rapidement.  Nous le faisons par le renforcement de la résilience des communautés face à l’eau, en incluant les données importantes sur l’eau dans les tables décisionnelles et en créant une culture de conservation de l’eau partout au pays. Notre objectif est de voir tous les cours d’eau du pays en santé d’ici 2025. Cet objectif n’a jamais été aussi important et aussi atteignable.

Découvrez les projets de promotion de la santé de l’eau douce dans lesquels le WWF-Canada est impliqué :

© WWF - Canada testing water

Rapports sur les bassins versants

Les activités humaines affectent les bassins versants, et un manque de données exhaustives et en libre-accès signifie que nous n’avons qu’une connaissance limitée de la façon dont ces menaces pèsent sur la santé des écosystèmes d’eau douce. En 2017, le WWF-Canada a complété la toute première évaluation nationale des bassins versants. En 2020, le WWF-Canada a réévalué les indicateurs de l’état de santé des 167 sous-bassins versants du pays pour mieux comprendre l’état de santé actuel de nos écosystèmes aquatiques. Parcourez nos Rapports sur les bassins versants afin d’en savoir plus sur l’état de santé des bassins versants du Canada – incluant le vôtre.

en savoir plus
© Eden Toth Water monitoring in a river

Action citoyenne

Pour renverser le déclin des espèces d’eau douce, il est essentiel de d’abord comprendre quel est l’état de santé de leurs habitats. Heureusement, nous pouvons compter sur des groupes de citoyen.ne.s à travers le pays qui désirent améliorer la santé de nos bassins versants.

STREAM DNA est un nouveau projet communautaire visant à mobiliser les gens du public à participer à la collecte de données permettant de faire le suivi de la santé des rivières. L’objectif du projet STREAM DNA est de recruter et former chaque année les membres de la communauté à la collecte de 1 500 échantillons afin d’assurer la santé des écosystèmes des 25 principaux bassins hydrographiques au Canada.

En savoir plus
© Catherine Paquette Free flowing river

Rivières à courant libre

Au fil des années, les humains ont déployé des efforts sans pareil afin de maîtriser la puissance et les avantages des systèmes fluviaux. Malheureusement, ces activités ont eu des effets négatifs sur les écosystèmes d’eau douce, sur les espèces et les communautés qui en dépendent. Le WWF-Canada effectue l’analyse des rivières à courant libre et réclame la mise en place de protections juridiques afin de s’assurer que nos rivières sauvages demeurent sauvages.

En savoir plus
© Heather Crochetiere Restoring River

Fonds de restauration

Le Fonds de restauration, un partenariat entre le WWF-Canada et Coca-Cola Canada, soutient les projets qui visent à améliorer la santé des écosystèmes d’eau douce du Canada grâce à des initiatives concrètes sur le terrain.

en savoir plus
© Elodie Roger Freshwater

Fonds Loblaw pour l’eau

Le WWF-Canada encourage la surveillance communautaire des bassins versants avec le Fonds Loblaw pour l’eau. Depuis 2014, ce projet a mobilisé plus de 16 000 bénévoles qui ont récolté près de 15 000 échantillons de poissons, d’eau et de macroinvertébrés benthiques et restauré plus de 3 300 hectares d’habitat pour les espèces d’eau douce.

en savoir plus
© Terry Kelly / WWF-Canada Kayaking on Saint John River

Fleuve Saint-Jean

Le WWF travaille avec les organisations locales, les experts scientifiques, les communautés et les intendants des rivières pour assurer la santé et la résilience du fleuve Saint-Jean.

en savoir plus
© GaryAndJoanieMcGuffin.com / WWF-Canada

Grands Lacs

Un trop grand salage sur nos routes a mené à une augmentation rapide des niveaux de chlorure dans les eaux du sud de l’Ontario, ce qui a un impact dévastateur sur l’écosystème des Grands Lacs. Nous voulons des Grands Lacs qui ne contiennent pas #TropDeSel.

En savoir plus

Ce que vous pouvez faire

Pair of Otters

Adoptez une loutre de rivière

en savoir plus

Narwhal Two narwhal surfacing to breathe in Lancaster Sound, Nunavut, Canada

Défi techno Génération H2O

En savoir plus

A group cleaning up a shoreline

Le Grand nettoyage des rivages canadiens

En savoir plus