© Stephanie Nicholl / WWF-Canada Capelin on shore, Newfoundland

Poissons-proies

Malgré leur petite taille, les poissons-proies sont à la base de la santé de nos écosystèmes marins.

Qu’est-ce qu’un poisson-proie?

Les poissons-proies sont des espèces marines de petite à moyenne taille dont se nourrissent de nombreux prédateurs plus grands, comme les oiseaux de mer, les baleines et les gros poissons tels que le thon et la morue. Les espèces les mieux connues de poissons-proies dans nos eaux sont le hareng, le capelan et le maquereau.

© Karen ROSBOROUGH / WWF-Canada Fishing boats and fishermen, Newfoundland, Canada

Les poissons-proies nagent en eaux troubles

Les poissons-proies se retrouvent dans les trois océans canadiens. Parce qu’ils se rassemblent dans les hauts-fonds, ils sont particulièrement vulnérables aux changements environnementaux et à la surpêche.

Plusieurs pêches au Canada ciblent les poissons-proies en tant que produits alimentaires ou comme appât. L’effondrement des stocks de poissons-proies est une bien mauvaise nouvelle pour les prédateurs qui en dépendent comme source de nourriture. L’alimentation des baleines à bosse, des baleines de Minke et des phoques communs repose à 75 % sur ces petits poissons.

En 2016, le WWF-Canada a publié un rapport sur les poissons-proies au pays, Bouffe pour tous, qui signale que le statut des trois quarts des poissons-proies au Canada est méconnu. Ce rapport révèle que les décisions qui ont été prises et qui sont prises actuellement concernant la quantité de poissons pouvant être capturés au Canada s’effectuent sans savoir combien de poissons nagent réellement dans nos eaux. Quatre des sept stocks pour lesquels nous avons de l’information se trouvent dans la zone critique.

En Savoir Plus

Ce que fait le WWF

Nous nous préoccupons de ces petits poissons parce que sans eux, il n’y aurait pas assez de nourriture pour les espèces marines prédatrices. Nous collaborons avec des partenaires pour moderniser la gestion des pêches afin de prendre en considération les besoins de plusieurs espèces et trouver des alternatives à l’utilisation des poissons-proies comme appât. Nous nous efforçons également d’assurer la protection des habitats essentiels comme les plages de frai.

Le WWF-Canada travaille pour combler les lacunes en matière d’information sur le poissons-proies. Nous avons lancé le Réseau d’observation du capelan le long des rives de la mer des Salish en Colombie-Britannique. Ce réseau réunit les milieux de la science, de la gestion et de la conservation du capelan, ainsi que des experts de Pêches et Océans Canada, des institutions académiques et des organisations non gouvernementales. Nous aidons également les citoyen.ne.s scientifiques au Québec et dans les provinces de l’Atlantique à suivre le frai du capelan sur ecapelan.ca.

© Stephanie Nicholl / WWF-Canada Catching capelin in net

Ce que vous pouvez faire

Adoptez un macareux moine

ADOPTEZ

Soumettez vos données d’observation du capelan

En Savoir Plus

A group participating in a shoreline cleanup

Le Grand nettoyage des rivages canadiens

En Savoir Plus

© WWF Canada / Kevin McNamee Surface of the Arctic Ocean

En savoir plus sur le travail du WWF pour la protection de l'céan.

Il n’est pas trop tard pour que l’océan retrouve sa beauté et son abondance de richesse. Au WWF, nous nous mobilisons chaque jour afin de changer la situation, d’assurer la protection des écosystèmes et la gestion durable de l’océan.

En Savoir Plus