© Shutterstock / Danita Delmont

Colombie-britannique

Malgré qu’elle devance d’autres juridictions dans le domaine des cibles basées sur les régions et de la représentation écologique, la Colombie-Britannique n’a pas protégé adéquatement la région de la province où le plus d’espèces en péril vit.

La Colombie-Britannique est l’exemple parfait de la façon dont une planification prudente des aires protégées peut et devrait être appliquée. La province se pose leader tant dans le domaine des cibles basées sur les régions que de la représentation écologique. La réserve du parc national Gwaii Haanas et le site patrimonial de la forêt pluviale de Great Bear, habitat de l’ours kermode, sont toutes deux bien représentées dans le réseau des aires protégées provinciales. Néanmoins, il y a encore des zones importantes, telles que les refuges climatiques de la vallée de l’Okanagan, qui devraient être priorisés pour sauvegarder les espèces aujourd’hui et demain.

Cliquez sur la carte et les titres pour en savoir plus (bientôt disponible en français).

©Sshutterstock / Max Lindenthaler

Focus Régional

Même si l’Okanagan abrite plusieurs espèces en péril comme la chauve-souris blonde et la couleuvre nocturne du désert, la croissance du développement a ajouté de la pression sur les habitats qui sont inadéquatement protégés ou ne le sont pas du tout.