© shutterstock Sprague's pipit

Saskatchewan

Malgré que 78 % des habitats physiques soient protégés de quelque façon en Saskatchewan, seulement 17 % le sont adéquatement, ce qui a un impact sur leur valeur pour les espèces.

La perte et la détérioration répandues de l’habitat de prairie herbeuse menace les nombreuses espèces qui dépendent de cet écosystème. La Saskatchewan a plusieurs petites aires protégées disséminées dans la portion sud de la province qui améliorent la représentation écologique, mais ces aires protégées ne sont pas bien connectées et ne sont pas non plus assez grandes pour assurer que la biodiversité s’y développe. Les prairies herbeuses d’origine sont un des écosystèmes terrestres les plus menacés au monde et ces régions devraient être priorisées dans la protection à l’échelle du paysage. En plus de la perte d’habitat, des espèces en péril des prairies souffrent de la dégradation de l’habitat par l’intensification des opérations agricoles et de l’application de pesticides.

Cliquez sur la carte et les titres pour en savoir plus (bientôt disponible en français).

© James Gabbert / Shutterstock

Focus Régional

Le sud de la Saskatchewan possède des petites aires protégées qui couvrent assez bien, mais qui ne sont pas assez reliées ni ne sont suffisamment grandes pour soutenir efficacement les espèces des prairies comme le pipit de Sprague.