Jardiner pour la biodiversité en six étapes faciles

C’est la saison du jardinage — et au moment de sélectionner les plantes qui donneront vie à votre jardin, pensez aux plantes indigènes.

Les plantes indigènes sont des espèces qui vivent et poussent dans votre région depuis des milliers d’années. Elles sont adaptées aux conditions locales et sont étroitement interreliées aux autres espèces végétales et animales de la région, dont les pollinisateurs.

Bumblebee at the Evergreen Brickworks, Toronto
Un bourdon à l’ancienne briqueterie Evergreen Brickworks, Toronto © Sarah Pietrkiewicz

Ce que vous pouvez faire pour aider

Où que vous soyez au pays, votre jardin, votre cour ou votre balcon peut aider les espèces indigènes de votre région. En incluant des plantes indigènes à votre espace extérieur, vous pouvez créer un habitat qui offre de la nourriture et un abri aux abeilles, aux chenilles, aux papillons, aux oiseaux et à plusieurs autres espèces.

En plus d’être essentielles pour soutenir les espèces locales, les plantes indigènes sont aussi magnifiques et résistantes. Et il y a des plantes indigènes pour toutes les conditions, des espaces extérieurs ensoleillées aux milieux humides.

Que vous soyez un.e jardinier.ière expérimenté.e ou un.e débutant.e à la recherche de nouvelles espèces, vous vous demandez peut-être comment vous lancer.

Pas de souci! Voici quelques conseils à garder en tête lors de la création de votre jardin respectueux de la biodiversité :

  1. Apprenez à connaître les plantes, dont leurs noms! Utilisez des guides et des ressources en ligne comme celles d’Espace pour la vie, de Fleurs sauvages du Québec ou d’iNaturalist (en anglais seulement) pour en apprendre plus sur les espèces indigènes qui poussent près de chez vous.
  2. Repérez un espace vert sauvage à proximité qui correspond aux conditions de votre espace extérieur, puis observez! Les plantes indigènes qui poussent dans votre lieu de référence pousseront aussi probablement bien chez vous.
  3. Donnez-vous le droit d’apprendre par essais-erreurs! Faites des tests avec diverses espèces de plantes et voyez ce qui fonctionne le mieux. Vous serez un peu plus expérimenté.e à chaque année!
  4. Planifiez votre jardin au fil des saisons. Une floraison continue du printemps à l’automne est une excellente façon d’attirer les pollinisateurs. Comme dans la nature, votre jardin va évoluer d’année en année, au fur et à mesure qu’il va s’intégrer dans l’écosystème.
  5. Pensez à votre espace extérieur comme à un habitat qui inclut aussi des gens : vos proches et vous, ainsi que vos voisin.e.s et votre communauté!
  6. Apprenez en jardinant. Il n’y a pas de meilleure enseignante que l’expérience pratique – et il n’y a pas de meilleur moment pour commencer que maintenant!

Et n’oubliez pas les arbres!

Planter un seul arbre indigène, comme un bouleau jaune par exemple, aidera à créer un habitat pour des centaines d’espèces d’insectes, d’oiseaux et de mammifères, tout en séquestrant le carbone, en rafraîchissant l’air, en stabilisant le sol, en aidant à gérer le ruissellement des eaux et en transformant le paysage.

Platebande d’immeuble aménagée
Platebande d’immeuble aménagée © Ryan Godfrey

Rejoignez Votre zone

Si vous habitez le sud ou l’est de l’Ontario, ou le sud du Québec, jardiner pour la biodiversité avec des plantes indigènes cultivées localement et éthiquement n’aura jamais été aussi facile! Notre programme Votre zone, en partenariat avec Les Compagnies Loblaw Limitée, offre des plantes indigènes dans ses centres de jardinage participants de Québec à Windsor.

Le sud de l’Ontario et du Québec sont des milieux très développés, avec de grandes zones urbaines, industrielles et agricoles. Les activités humaines ont entraîné une dégradation et une fragmentation des habitats – des habitats qui abritent une variété d’espèces en péril comme la tortue serpentine, la salamandre de Jefferson et la rainette faux-grillon.

Dans ces régions, une grande partie du territoire est composée de terrains privés. Il est donc plus difficile d’établir des vastes aires protégées intactes et connectées. Mais avec votre espace extérieur – peu importe sa grandeur – vous pouvez faire partie de la solution!

En cultivant des plantes indigènes à la maison, dans nos jardins et sur nos balcons, dans les parcs, en bordure de rue et partout dans nos communautés, nous pouvons créer ensemble le plus grand jardin pour les espèces du sud du pays!