© Mike Ambach / WWF-Canada

Transport maritime

Avec l’augmentation du transit de marchandise par la mer, nous devons plus que jamais adopter des solutions durables en matière de transport maritime.

Le transport maritime au Canada

Chaque année, quelque 50 000 navires marchands parcourent les océans dans le monde, transportant plus de 90 % de tous les échanges commerciaux entre pays, et  pour de bonnes raisons. Le transport maritime est souvent le moyen le plus rentable de transporter des marchandises autour de la planète et parfois aussi le plus efficace en termes d’émissions de carbone. La navigation joue un rôle essentiel au Canada, qu’il s’agisse de la réception des marchandises provenant de partout sur la planète, du transport du sel à travers les Grands Lacs ou du transport du blé de la Saskatchewan à travers le Pacifique vers les marchés asiatiques. De plus, de nombreuses communautés éloignées, surtout dans le Nord, comptent sur le transport maritime pour répondre à leurs besoins essentiels.

© iStock Freight vessel in the arctic sea, Western Greenland

Impacts du transport maritime

Toute activité humaine a un impact sur l’environnement. Le transport maritime ne fait pas exception. Voici quelques-uns des principaux risques et impacts liés au transport maritime :

Déversements d’hydrocarbures :
Les échouements, les naufrages, les accidents ou les incendies peuvent libérer des hydrocarbures dans les habitats sensibles. On sait que les déversements d’hydrocarbures contaminent nos eaux, nos côtes et affectent les espèces qui s’y trouvent.

Polluants :
Les navires génèrent un large éventail de polluants qui peuvent causer des dommages environnementaux immédiats et à long terme, allant des déchets, des eaux usées et des eaux grises aux résidus et cambouis huileux.

Émissions atmosphériques : Les émissions atmosphériques des navires comprennent les gaz à effet de serre et d’autres polluants, dont l’oxyde d’azote et le dioxyde de soufre. Ceux-ci ont un impact sur la qualité de l’air local, la santé humaine et le climat mondial.

Collisions : Bon nombre des routes maritimes les plus achalandées au monde chevauchent directement les routes de migration et l’habitat des baleines. Les collisions avec les navires sont l’une des principales causes de mortalité des populations de baleines en voie de disparition.

Bruit sous-marin : Le bruit des navires fait disparaître les sifflements, les cliquetis et les gémissements que certaines baleines utilisent pour communiquer, naviguer, trouver de la nourriture et éviter les prédateurs. Des niveaux de bruit plus élevés augmentent également leur niveau de stress.

Espèces envahissantes : Les eaux de ballast chargées et déchargées par les navires lorsqu’ils embarquent de nouvelles cargaisons, ainsi que les organismes qui se fixent à la coque des navires (appelés encrassement de la coque) peuvent contenir des espèces envahissantes.

Destruction de l’habitat : Les brise-glaces détruisent l’habitat dont dépendent les phoques, les morses et les ours polaires. La construction de nouvelles infrastructures portuaires peut avoir de graves répercussions sur la vie marine, détruisant les habitats sensibles du fond marin.

Perturbation de la sécurité alimentaire et des moyens de subsistance des communautés autochtones et locales : Le transport maritime peut avoir de graves répercussions sur les espèces et les habitats dont les communautés autochtones et locales dépendent pour leur alimentation et leur culture.

Ce que fait le WWF

Les recherches du WWF  montrent que le transport maritime à faible impact peut protéger les habitats marins, tout en offrant des possibilités de développement communautaire et économique et en améliorant la sécurité alimentaire locale. Le WWF-Canada travaille avec les gouvernements, les communautés autochtones, les chercheur.se.s, les intervenant.e.s de l’industrie et les communautés côtières pour rendre le transport maritime plus durable.


Nos efforts se concentrent sur trois domaines principaux :


Réduire la pollution et les impacts climatiques : En collaboration avec nos partenaires, nous nous efforçons d’éliminer les déversements et les polluants, de réduire les impacts climatiques et de nous attaquer au rejet des eaux usées dans l’océan – eaux grises, eaux usées, effluents des épurateurs.

Protéger les espèces marines : Nous collaborons avec l’industrie, les communautés et les gouvernements pour réduire les risques liés à la navigation sur l’habitat marin et les espèces marines.

Planification maritime : Nous travaillons en étroite collaboration avec les communautés côtières, les planificateur.rice.s, le gouvernement et d’autres intervenant.e.s pour veiller à ce que les activités de transport maritime nouvelles et existantes soient élaborées, gérées et surveillées avec soin.

Avec l’augmentation du trafic maritime, nous devons plus que jamais adopter des solutions de transport maritime durables. Le WWF-Canada continuera de travailler avec ses partenaires pour mieux comprendre les risques posés par le transport maritime, trouver des moyens d’atténuer ces risques – en particulier dans les communautés côtières et les zones à haute valeur de conservation – et créer un cadre réglementaire plus solide pour protéger les espèces marines et les habitats dont elles dépendent pour survivre.

© Chad Graham / WWF-Canada

Ce que vous pouvez faire

Two Southern Resident Killer Whales poking their heads out of the water

Adoptez une orque

ADOPTEZ

lavender growing in an urban garden

Explorez Biopolis

En savoir plus

A group cleaning up a shoreline

Le Grand nettoyage des rivages canadiens

En savoir plus

© WWF Canada / Kevin McNamee Surface of the Arctic Ocean

En savoir plus sur le travail du WWF pour la protection de l'océan

Il n’est pas trop tard pour que l’océan retrouve sa beauté et son abondance de richesse. Au WWF, nous nous mobilisons chaque jour afin de changer la situation, d’assurer la protection des écosystèmes et la gestion durable de l’océan.

 

En savoir plus