Un projet pour la sécurité alimentaire de Taloyoak, au Nunavut, décroche un prix de 451 000 $

ArctiqueBélugaBaleine BoréaleCaribouNarvalsOurs Polaire
Des membres de la communauté marchent sous un parhélie à Taloyoak, NU
Des membres de la communauté marchent sous un parhélie à Taloyoak, NU © Brandon Laforest / WWF-Canada
Le village le plus au nord du Canada continental reçoit le Prix Inspiration Arctique pour son projet Niqihaqut (« notre nourriture » en inuktitut)

TALOYOAK, NUNAVUT, 20 FÉVRIER 2021

Sur la côte de la péninsule d’Aviqtuuq, le hameau nunavois de Taloyoak, où vivent 1100 résident.e.s, a reçu le Prix Inspiration Arctique de 451 000 $ pour son projet de souveraineté alimentaire. Le WWF-Canada est fier d’avoir soutenu la communauté dans le développement de cette proposition lauréate, ainsi que d’autres initiatives environnementales en cours.

Niqihaqut, qui signifie « notre nourriture » en inuktitut, a été la soumission favorite de l’Organisation Spence Bay Hunters & Trappers de Taloyoak (la communauté portait autrefois le nom de Spence Bay), et elle a pour but de créer une économie de la nourriture traditionnelle dans la communauté la plus au nord du Canada continental.

La nourriture traditionnelle désigne ce qui est récolté localement – par opposition à la dispendieuse nourriture disponible en magasin, envoyée par avion du sud – mais toutes deux deviennent inaccessibles à cause de la pauvreté, de la crise climatique et de l’acculturation.

Ce projet compte répondre aux enjeux de l’insécurité alimentaire et du chômage, tout en faisant la promotion des traditions culturelles. Il fournira aussi une alternative économique au développement industriel, comme l’extraction de minerai par exemple, qui menace les aires de mise bas du caribou et de l’ours polaire et les habitats estivaux des baleines de la banquise comme le narval, le béluga et la baleine boréale.

Ce projet tombe à pic, dans le contexte du conflit entourant l’agrandissement de la mine Mary River sur l’île de Baffin, où les Inuit.e.s font déjà les frais des impacts des activités minières et de la navigation sur leurs ressources alimentaires.

Le projet Niqihaqut inclura une récolte durable et surveillée et une installation de coupe et d’emballage pour collecter, préparer et distribuer la nourriture à la communauté. Il a aussi été conçu pour former le plan de gestion pour l’aire protégée et de conservation inuite (APCI) Aviqtuuq, qui doit faire 90 000 km2 – ce qui est plus vaste que l’Autriche. Cette APCI protégera non seulement la région pour les prochaines générations, mais leur permettra aussi de contrôler leur territoire traditionnel en créant des opportunités économiques.

Le leader communautaire et gestionnaire de l’Organisation Spence Bay Hunters and Trappers, Jimmy Oleekatalik, est le responsable du projet en compagnie de Paul Okalik, spécialiste principal pour l’Arctique du WWF-Canada. Notre spécialiste sénior des espèces arctiques, Brandon Laforest, Tad Tulurialik (représentant jeunesse), Kublu Tucktoo (enseignante retraitée), Joe Ashevak (président de Spence Bay HTA), Linsday Anaija (hameau de Taloyoak) et Vincent L’Hérault (ArctiConnexion) sont aussi membres de l’équipe.

Jimmy Oleekatalik, gestionnaire de l’Organisation Spence Bay Hunters & Trappers, affirme :

« Notre communauté a besoin de sécurité alimentaire et de nouvelles sources de revenu. Nous sommes des chasseur.se.s-cueilleur.se.s, et cela signifie que nous ne sommes pas des agriculteur.rice.s. Notre nourriture vient du territoire. Actuellement, les compagnies minières ont des claims sur notre territoire pour l’exploration, et nous sommes très préoccupé.e.s par ce que cela pourrait entraîner pour notre avenir, notre nourriture. Le projet Niqihaqut nourrira plus de familles, créera des emplois et réduira la pauvreté dans la communauté, dont les membres s’aideront entre eux et elles. »

Paul Okalik, spécialiste principal pour l’Arctique du WWF-Canada, affirme :

« Le WWF-Canada travaille avec Jimmy Oleekatalik et l’Organisation Spence Bay Hunters & Trappers depuis trois ans sur le projet d’aire protégée et de conservation inuite Aviqtuuq, afin de soutenir leur vision de la protection d’Aviqtuuq selon un nouveau modèle qui offre des possibilités économiques autres que le développement des ressources non renouvelables. Le succès de cette APCI sera grandement mis en valeur par le projet Niqihaqut, notamment sa planification et le développement des compétences. »

À propos du Prix Inspiration Arctique

Le but de cette récompense annuelle, la plus importante pour l’Arctique au pays, est de « reconnaître l’excellence et encourager le travail d’équipes diversifiées pour l’utilisation ou l’expansion du savoir et la collecte de savoirs sur l’Arctique et transformer ces connaissances en applications concrètes, au bénéfice de l’Arctique canadien, des peuples arctiques et par conséquent, du Canada tout entier. »

À propos du WWF-Canada
Le WWF-Canada propose des solutions aux grands défis de conservation qui nous tiennent tou.te.s à cœur. Nous menons des projets dans des lieux uniques et de grande valeur environnementale afin que la nature et les humains cohabitent en harmonie. wwf.ca/fr

Pour plus de renseignements
Laurence Cayer-Desrosiers, spécialiste des communications, WWF-Canada
lcdesrosiers@wwfcanada.org