Gestionnaire sénior.e, Conservation marine arctique

De préférence à Iqaluit
Publié il y a 2 mois

Description du poste

Le.la gestionnaire sénior.e, Conservation marine arctique, offrira son orientation stratégique et ses avis d’expert.e au vice-président, Habitats résilients du WWF-Canada, pour assurer la réalisation de l’objectif de l’organisation visant à accroître l’étendue des habitats marins écologiquement viables à long terme pour les populations d’espèces en péril, vulnérables ou en déclin dans l’Arctique canadien.

Le.la gestionnaire sénior.e, Conservation marine arctique dirigera la mise en œuvre de projets visant à soutenir la conservation menée par les Inuit.e.s et des projets qui soutiennent l’objectif gouvernemental canadien de protéger 25 % des paysages marins du pays d’ici 2025.

Le.la gestionnaire sénior.e dirigera également une petite équipe de spécialistes en conservation. Le poste implique d’assurer la liaison avec les autres employé.e.s sénior.e.s de l’organisation sur les objectifs partagés, d’être le.la porte-parole répondant aux demandes des médias sur la conservation marine arctique et de représenter le WWF-Canada dans les partenariats externes et les forums, tels qu’identifiés en accord avec le V.-P., Habitats résilients.

 

À propos du WWF-Canada

Le WWF-Canada est une organisation de conservation nationale avec une marque instantanément reconnaissable et des centaines de milliers de sympathisant.e.s, ainsi que des partenaires autochtones, du milieu universitaire et des entreprises de partout au pays. Faisant partie d’un réseau mondial, nous avons plus d’un demi-siècle d’expérience dans la lutte pour la protection de la nature canadienne. Notre vision est simple : bâtir un monde où les humains et la nature cohabitent en harmonie.

 

Avec notre ambitieux plan stratégique sur 10 ans, le WWF-Canada s’engage avec détermination à protéger et à conserver la nature et les espèces de chez nous, ainsi que les humains qui en dépendent. La crise mondiale de la biodiversité l’exige, accélérée à un taux sans précédent par la crise climatique.

Notre approche stratégique comprend :

  • L’établissement d’objectifs sur 10 ans permettant des partenariats et des actions systématiquement pluriannuels en vue d’en accroître l’impact et la compréhension.
  • L’ouverture aux connaissances et aux partenariats avec les communautés autochtones pour soutenir la conservation menée par les Autochtones.
  • Des actions basées sur de l’information et des analyses probantes, le WWF étant un leader de l’analyse scientifique de fond dans le milieu de la conservation.
  • Des actions qui maximisent le retour sur investissement, en toute cohérence avec les objectifs de conservation, comme de lutter à la fois contre la perte de biodiversité et la crise climatique (par exemple en ciblant nos actions dans des régions où se retrouvent des espèces en péril et où l’amélioration de l’habitat améliorera aussi le stockage du carbone et la capacité de la région à s’adapter aux dérèglements climatiques à travers le temps).
  • L’établissement des cibles mesurables avec échéancier, parallèlement au développement et à l’application d’un outil de suivi des impacts.

 

Le WWF a une longue histoire de réussite en conservation au Canada, mais aucune n’aurait été possible sans le soutien des communautés autochtones et locales, de tous les paliers de gouvernements, des entreprises, de nos donateur.rice.s et des universités et centres de recherche. En Arctique, notre travail avec les communautés inuites et les analyses scientifiques nous a permis de définir le Dernier refuge de glace, une région écologiquement riche et culturellement significative en Arctique de l’Est, là où les scientifiques prévoient que la banquise persistera le plus longtemps dans un monde en réchauffement. En 2019, L’Association inuite Qikiqtani a mené, en collaboration avec les gouvernements du Canada et du Nunavut, la campagne pour faire du Tuvauijuittuq une aire marine protégée par intérim, avec une entente sur les répercussions et les avantages qui remplit la promesse d’une économie de la conservation. Ceci garantira que les communautés bénéficieront culturellement et économiquement de cette aire marine protégée qui compose une part significative du Dernier refuge de glace.

Principales responsabilités

  • Offrir de l’orientation stratégique, en diriger la réalisation et faire avancer les priorités en conservation marine arctique selon les lignes directrices du plan stratégique sur 10 ans du WWF-Canada.
  • Maintenir, au nom du WWF-Canada, des connaissances à jour sur le statut de la protection et de la planification marines, des sources scientifiques et de savoirs autochtones reliées, en plus de se tenir au fait des meilleures pratiques.
  • Maintenir des liens avec des entités scientifiques, de conservation et gouvernementales sur les enjeux reliés à la conservation et la planification marines arctiques pour s’assurer de partenariats lorsqu’approprié.
  • Représenter le WWF-Canada à des rencontres, des conférences, des ateliers et toutes autres activités similaires, lorsque requis par le vice-président, Habitats résilients.
  • Bâtir des partenariats et établir des liens avec tout le spectre des décisionnaires pour réaliser les objectifs de protection et de planification marines dans l’Arctique canadien.
  • Fournir de l’expertise spécialisée aux collègues et aux partenaires externes, ainsi que de l’orientation stratégique sur les positions du WWF à propos des développements présents et futurs affectant les aires et les espèces nationales prioritaires pour le WWF.
  • Participer à l’élaboration de plans de travail et de plans annuels, incluant l’identification d’occasions d’améliorer le programme.
  • Prendre une approche basée sur la science, guidée par le savoir et les priorités autochtones, pour travailler avec les membres des communautés, tous les paliers de gouvernement et d’autres parties prenantes au besoin.
  • Fournir de l’expertise en conservation marine pour les activités de soutien à la conservation comme les propositions de collecte de fonds et les communications.
  • Promouvoir les intérêts en conservation du WWF-Canada dans le développement de plans, de politiques et de normes pour les parties prenantes externes.
  • Être l’expert.e porte-parole pour les médias lors de requêtes sur la conservation marine arctique.
  • Tâches ad hoc sur demande de l’équipe de leadership séniore.

Profil recherché

  • Diplôme d’études supérieures dans le domaine des études marines, des sciences biologiques, de la biologie de la conservation ou dans un autre domaine d’études pertinent ET / OU au moins 5 ans d’expérience pertinente en conservation marine arctique, ainsi qu’une expérience de travail avec les communautés inuites et les organisations inuites de revendications territoriales.
  • Aptitude avérée à travailler en collaboration avec divers partenaires dans la promotion des objectifs de conservation, en particulier la capacité à instaurer le respect, la confiance et les partenariats avec les communautés en comprenant que leurs priorités et leur rôle sont des facteurs clés pour atteindre des résultats de conservation et en bénéficier.
  • Compréhension avérée des défis socio-économiques et politiques de l’Arctique canadien.
  • Expérience avérée de collaboration efficace avec des équipes multidisciplinaires ainsi qu’avec des groupes multipartites, aux niveaux national et régional.
  • Solides capacités de résolution de problèmes, de réflexion interpersonnelle et stratégique créatives associées à une approche axée sur les résultats et la livraison.
  • Solides compétences en communication écrite et verbale.
  • Compétences avérées en planification stratégique et antécédents en atteinte de résultats mesurables.
  • Capacité à établir et à maintenir des relations et des partenariats axés sur les résultats à l’interne et à l’externe.
  • La capacité de communiquer efficacement en anglais et en inuktitut serait un atout.
  • Une compréhension approfondie de la mission et des objectifs du WWF-Canada et un engagement démontré envers la réussite de leur accomplissement.

Renseignements additionnels

Il s’agit d’un poste permanent à temps plein qui demandera des déplacements sécuritaires. Notez que les déplacements sécuritaires seront déterminés en suivant les directives des gouvernements fédéral, territoriaux et provinciaux et après consultation avec les communautés autochtones.

Date limite pour postule

Assurez-vous que nous recevions votre dossier de candidature avant le 18 decembre 2020 à 17h HNE.

Ce poste vous intéresse? Postulez en ligne, ou transmettez-nous votre candidature par courriel. Veuillez n’utiliser qu’une seule méthode.   Déposez votre lettre de présentation et votre curriculum vitae en cliquant ici.

Engagement envers l'accessibilité et envers la diversité

Le WWF-Canada est un employeur souscrivant au principe de l’égalité d’accès à l’emploi. Nous sommes ouverts à la diversité en milieu de travail et encourageons toute personne qualifiée à déposer son offre de service, y compris les femmes, les membres des minorités visibles, les personnes handicapées et les Autochtones.

Le WWF-Canada met en œuvre des processus de sélection et des milieux de travail inclusifs et équitables. Si l’on communique avec vous au sujet d’une offre d’emploi, veuillez aviser dès que possible le.la représentant.e des ressources humaines de toute mesure d’accommodement nécessaire pour faire en sorte que votre candidature sera évaluée de façon juste et équitable. Toute information relative aux mesures d’accommodement sera traitée dans la plus stricte confidentialité.

Nous vous remercions de votre intérêt pour le WWF-Canada. Compte tenu du volume de candidatures reçues, nous devons vous demander de ne pas faire de suivi de votre dossier par téléphone ou courriel. Nous communiquerons uniquement avec les candidat.e.s retenu.e.s pour convocation à une entrevue. Merci de votre compréhension.

 

ᐊᖏᔪᖅᑳᖅ ᐊᐅᓚᑦᑎᔨ, ᐅᑭᐅᑕᖅᑐᒥ ᐃᒪᖏᓐᓂ ᓴᐳᒻᒥᑦᑎᓂᕐᒧᑦ

ᐃᖃᓗᓐᓃᖁᔭᐅᔪᖅ

 

ᐃᖅᑲᓇᐃᔮᒧᑦ ᓇᓗᓇᐃᔭᖅᓯᒪᓂᖏᑦ

ᐊᖏᔪᖅᑳᖅ ᐊᐅᓚᑦᑎᔨ, ᐅᑭᐅᑕᖅᑐᒥ ᐃᒪᖏᓐᓂ ᓴᐳᒻᒥᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᐱᑕᖃᖅᑎᑦᑎᓂᐊᖅᑐᖅ ᑐᑭᒧᐊᖅᑎᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᐊᒻᒪ ᖃᐅᔨᒪᓂᖃᓂᑉᕐᒧᑦ ᐅᖃᐅᔾᔨᒋᐊᓂᕐᒥᑦ ᐆᒪᔪᓄᑦ ᐱᐅᖅᓱᐊᖅᑏᑦ ᓯᓚᕐᔪᐊᒥ−ᑲᓇᑕᒥ ᑐᖏᓕᖓ ᐊᖏᔪᖅᑳᖅ, ᓴᖏᔪᑦ ᓇᔪᖅᑕᐅᕙᑦᑐᑦ ᑐᓂᔭᐅᓗᑎ ᑲᑐᔾᔨᖃᑎᒌᒧᑦ ᑐᕌᒐᖏᑦ ᖁᕝᕙᕆᐊᖅᑕᐅᓗᑎ ᐊᑯᓂᐅᔪᑦ ᐊᑯᓂᐅᓂᖏᑦ ᐊᕙᑎᓕᕆᓂᑦᑎᒍᑦ ᓈᒻᒪᑐᓂᐃᒪᕐᒥ ᓇᔪᖅᑕᐅᕙᑦᑐᓂᑦ ᐊᑦᑕᓇᖅᑐᒦᑦᑐᑦ, ᐊᑦᑐᖅᑕᐅᓴᖃᐃᑦᑐᑦ ᐅᕝᕙᓘᓐᓃᑦ ᖃᑦᑏᓐᓇᕈᖅᐸᓪᓕᐊᔪᑦ ᐆᒪᔪᐃᑦ ᐊᒥᓲᓂᖏᑦ ᑲᓇᑕᒥ ᐅᑭᐅᑕᖅᑐᖓᓂ. ᐊᖏᔪᖅᑳᖅ ᐊᐅᓚᑦᑎᔨ, ᐅᑭᐅᑕᖅᑐᒥ ᐃᒪᖏᓐᓂ ᓴᐳᒻᒥᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᑐᑭᒧᐊᖅᑎᑦᑎᓂᐊᖅᑐᖅ ᐊᑐᓕᖅᑎᑕᐅᓂᖏᓐᓄᑦ ᐱᓕᕆᐊᑦ ᐱᔾᔪᑎᖃᓗᐊᖅᑐᑦ ᐃᑲᔪᖅᑐᐃᓂᕐᒥᑦ ᐃᓄᓐᓄᑦ ᑐᑭᒧᐊᖅᑎᑕᐅᔪᑦ ᓴᐳᒻᒥᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᐱᔭᐅᔪᒪᔪᑦ ᐊᒻᒪ ᐱᓕᕆᐊᑦ ᐃᑲᔪᖅᑐᐃᓂᖃᖅᑐᑦ ᑲᓇᑕᐅᑉ ᒐᕙᒪᒃᑯᖏᓐᓂ ᑐᕌᒐᖏᓐᓂ ᓴᐳᒻᒥᑦᑎᓗᑎ 25% ᑲᓇᓴᒥ ᐃᒪᖏᓐᓂᑦ 2025−ᖑᓕᖅᑎᓪᓗᒍ. ᐊᖏᔪᖅᑳᖅ ᐊᐅᓚᑦᑎᔨ ᐊᐅᓚᑦᑎᓂᐊᕐᒥᔪᖅ ᐊᒥᓲᖏᑦᑐᓂ ᐃᖅᑲᓇᐃᔭᖅᑎᓂᑦ ᓴᐳᒻᒥᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᖃᐅᔨᒪᑎᑕᐃᑦ. ᐱᓕᕆᒋᐊᓕᖓ ᐱᖃᓯᐅᔾᔨᓂᐊᖅᑐᖅ ᐱᓕᕆᖃᑎᖃᓂᕐᒥᑦ ᐊᓯᖏᓐᓂ ᐊᖏᔪᖅᑲᐅᑎᓂᑦ ᐃᖅᑲᓇᐃᔭᖅᑎᓂᑦ

ᑲᑐᔾᔨᖃᑎᒌᒥ ᑲᑐᑎᔭᐅᔪᓂᑦ ᑐᕌᒐᖏᓐᓂᑦ, ᐱᔨᑦᑎᕐᓗᓂ ᖃᐅᔨᒪᑎᑕᐅᓗᓂ ᐅᖃᓪᓚᑦᑎᐅᓗᓂ ᐅᑭᐅᑕᖅᑐᒥᑦ ᐃᒪᖏᓐᒥᓂ ᓴᐳᒻᒥᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᐊᑦᑐᐊᓂᓖᑦ ᐱᕙᓪᓕᐊᔪᓕᕆᔨᓄᑦ ᑐᔅᓯᕌᖑᔪᑦ, ᐊᒻᒪ ᑭᒡᒐᖅᑐᐃᓗᓂ ᐆᒪᔪᓄᑦ ᐱᐅᖅᓱᐊᖅᑏᑦ ᓯᓚᕐᔪᐊᒥ−ᑲᓇᑕ ᑎᒥᐅᑉ ᓯᓚᑖᓂ ᐱᓕᕆᖃᑎᒌᓐᓂᐅᔪᓂᑦ ᐊᒻᒪ ᑲᑎᒪᓂᐅᔪᓄᑦ ᐊᖏᖃᑎᒌᒍᑕᐅᓯᒪᔪᖅ ᑐᖏᓕᖓᓄ ᐊᖏᖏᔪᖅᑳᖅ, ᓴᖏᔪᓂᑦ ᓇᔪᖅᑕᐅᕙᑦᑐᓂᑦ.

 

ᐆᒪᔪᓄᑦ ᐱᐅᖅᓱᐊᖅᑏᑦ ᓯᓚᕐᔪᐊᒥ− ᑲᓇᑕ

ᐆᒪᔪᓄᑦ ᐱᐅᖅᓱᐊᖅᑏᑦ ᓯᓚᕐᔪᐊᒥ−ᑲᓇᑕ ᓴᐳᒻᒥᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᑲᑐᔾᔨᖃᑎᒌᖑᔪᖅ ᐃᓕᓴᕆᔭᐅᑦᑕᐅᑎᒋᔭᖅᑐᓂ ᖃᓄᐃᑦᑑᓂᖓ ᐊᒻᒪ ᕼᐊᓐᓇᓚ ᑕᐅᓴᖏᓐᓃᑦᑐᓂᑦ ᐃᑲᔪᖅᑎᖃᖅᑐᓂ ᐊᒻᒪᓗᑦᑕᐅᖅ ᓄᓇᖃᖅᑳᖅᓯᒪᔪᑦ, ᐃᓕᓐᓂᐊᓂᕐᒧᑦ, ᓄᓇᓕᒻᒧᑦ ᐊᒻᒪ ᑯᐊᐳᕇᓴᓄᑦ ᐱᓕᕆᖃᑎᖏᓐᓄᑦ ᐊᕕᑦᑐᖅᓯᒪᔪᓕᒫᓂᑦ ᑲᓇᑕᒥ. ᐃᓚᒋᓪᓗᓂᐅᒃ ᓯᓚᕐᔪᐊᒥ ᑲᑎᓐᖓᖃᑦᑕᐃᑎᔪᓂᑦ, ᓇᑉᐸᖏᓐᓂ ᕼᐊᓐᓇᓚᓂ ᐊᕐᕌᒍᓂ ᐊᔭᐅᖅᑐᐃᓯᒪᔪᒍᑦ ᓴᓐᖓᑦᑎᒋᐊᖅᑐᒋᑦ ᐊᒻᒪ ᓴᕈᒻᒥᓪᓗᒋᑦ ᑲᓇᑕᒥ ᓄᓇᖓ ᐃᒪᖓ. ᑕᑯᓐᓇᖅᑕᕗᑦ: ᑲᓇᑕ ᐊᒥᓱᓂᑦ ᐆᒪᔪᖃᐅᖅᑐᖅ, ᓄᓇᖓ ᐃᒪᖓ ᐊᒻᒪ ᐃᓄᐃᑦ ᑲᔪᖏᖅᓯᒪᓂᖃᑦᑎᐊᖅᑐᑎᑦ.

ᐱᔪᒪᔭᑦᑎᓐᓄᑦ ᓄᑖᑦ 10ᕝᐊᕐᕌᒍᓄᑦ ᐸᕐᓇᐅᑦ ᐆᒪᔪᓄᑦ ᐱᐅᖅᓱᐊᖅᑏᑦ ᓯᓚᕐᔪᐊᒥ−ᑲᓇᑕ ᑲᔪᖏᖅᓯᒪᔪᑦ ᑲᑉᐱᐊᓱᖏᓪᓪᓗᑎ ᐊᒻᒪ ᑲᔪᖏᖅᓯᒪᓗᑎ ᓴᐳᒻᒥᓗᒋᑦ ᐊᒻᒪ ᐱᐅᖅᓱᐊᕐᓗᒋᑦ  ᑲᓇᑕᒥ ᓄᓇᖓ ᐃᒪᖓ ᐊᒻᒪ ᐆᒪᔪᐃᑦ ᐊᒻᒪ ᐃᓄᓐᓂᑦ ᑐᑭᖃᖅᑎᑦᑎᔪᓄᑦ ᐊᒻᒪ ᐃᓅᓯᖃᖅᑎᑦᑎᔪᓄᑦ. ᓯᓚᕐᔪᐊᒥ ᑐᐊᕕᕐᓇᖅᑑᓂᐅᔪᖅ, ᖃᓄᐃᓘᕐᓂᖃᖅᑐᖅ ᐊᖏᔪᒥᑦ ᐊᒻᒪ ᐱᒃᑲᓐᓂᕈᑎᐅᖃᖅᑐᑎᑦ ᓯᓚᐅᑉ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓᓄᑦ, ᐱᔪᒪᔭᐅᓂᖓᓄᑦ. ᐸᕐᓇᑕᐅᓯᒪᔪᑦ ᐊᑐᖅᑕᐅᓂᐊᖅᑐᑦ ᐱᖃᓯᐅᔾᔨᔪᑦ:

  • ᐋᖅᑭᔅᓯᓂᑦ ᑐᕌᒐᓂᑦ ᐱᔪᓐᓇᖅᑎᑕᐅᓗᓂ ᐊᑐᖅᑕᐅᖃᑦᑕᓂᐊᖅᑐᓂᑦ, ᐊᕐᕌᒍᒐᓚᓐᓄᑦ ᐱᓕᕆᖃᑎᖃᓂᕐᒥᑦ ᐊᒻᒪ ᖃᓄᐃᓕᓯᒋᐊᕈᑎᑦ ᖁᕝᕙᕆᐊᕐᓗᒋᑦ ᑐᑭᓯᔭᐅᓂᖏᑦ ᐊᒻᒪ ᐊᑦᑐᖅᑕᐅᔪᑦ.
  • ᐃᓕᓐᓂᐊᕐᓂᖅ ᐅᕙᓐᖓᑦ ᐊᒻᒪ ᐱᓕᕆᖃᑎᖃᓕᓂᕐᒥᑦ ᓄᓇᖃᖅᑳᖅᓯᒪᔪᓂᑦ ᓄᓇᓕᓐᓂᑦ ᐱᖃᓯᐅᑎᓪᓗᑎ ᐃᑲᔪᕐᓂᖅ ᓄᓇᖃᖅᑳᖅᓯᒪᔪᓄᑦ ᑐᑭᒧᐊᖅᑎᑕᐅᔪᑦ ᐱᐅᖅᓱᐊᓂᕐᒧᑦ.
  • ᑐᓐᖓᕕᖃᖅᑎᑦᑐᒋᑦ ᖃᓄᐃᓕᓯᒋᐊᕐᓂᕗᑦ ᖃᐅᔨᔭᐅᓯᒪᔪᓂᑦ ᑐᑭᓯᒋᐊᕈᑎᓂᑦ ᐊᒻᒪ ᖃᐅᔨᓴᕐᓂᐅᔪᓂᑦ, ᐱᖃᓯᐅᑎᓪᓗᑎ ᑲᔪᓯᕙᓪᓕᐊᖏᓐᓇᖅᑐᑦ ᓯᕗᓕᖅᑎᐅᓂᕐᒧᑦ ᐃᓗᐊᓂ ᐱᐅᖅᓱᐊᓂᕐᒧᑦ ᐱᑕᖃᖅᑎᑦᑎᓗᓂ ᑐᓐᖓᕕᐅᔪᓐᓇᖅᑐᓂᑦ ᖃᐅᔨᓴᖅᑎᓄᑦ ᖃᐅᔨᓴᖅᑕᐅᓯᒪᔪᑦ.
  • ᖃᓄᐃᓕᓯᒋᐊᕐᓂᖅ ᐊᖏᓛᓂᑦ ᐅᑎᖅᑎᑦᑎᔪᓂᑦ ᐱᓕᕆᑎᑦᑎᓂᕐᒥᑦ, ᒪᓕᓐᓂᖃᖅᑐᑦ ᐱᐅᖅᓱᐊᓂᕐᒧᑦ ᑐᕌᒐᖏᓐᓂᑦ, ᓲᕐᓗ ᐱᓕᕆᐊᖃᕐᓂᖅ ᐊᒥᓱᓂᑦ ᐆᒪᔪᓂᑦ ᐊᔾᔨᒌᖏᑦᑐᓂᑦ ᔭᒐᑦᑐᓂᑦ ᐊᒻᒪ ᓯᓚᒧᑦ ᓇᓗᓇᐃᔭᖅᓯᒪᓂᖏᑦ ᑕᕝᕙᓂᔅᓴᐃᓐᓇᖅ (ᓲᕐᓗ, ᑐᕌᖅᑎᑦᑐᒋᑦ ᐃᖅᑲᓇᐃᔮᕆᔭᕗᑦ ᐆᒪᔪᓄᑦ ᐊᑦᑕᓇᖅᑐᒦᑦᑐᓄᑦ ᐱᐅᓯᑎᒋᐊᕐᓗᒋᑦ ᓇᔪᖃᑦᑕᖅᑕᖏᑦ ᐱᐅᓯᑎᑦᑎᒋᐊᓂᐊᖅᑐᑦ ᑳᐸᓐ ᑐᖅᑯᐃᓂᕐᒧᑦ ᐊᒻᒪ ᓇᒦᓐᓂᖓ ᐊᑐᓕᕈᓐᓇᕐᓂᖓ ᓯᒪᖓᓄᑦ ᐊᓯᔾᔨᐸᓪᓕᐊᓂᖓᓄᑦ ᐊᑯᓂᐅᔪᒧᑦ).
  • ᓴᖅᑭᑎᑦᑎᓂᖅ ᖃᐅᔨᓴᕋᔅᓴᐅᔪᓂᑦ ᐊᒻᒪ ᐅᑯᓂᐅᓂᖃᖅᑐᓂᑦ ᑐᕌᖅᑕᐅᔪᓂᑦ ᐱᖃᓯᐅᑎᓪᓗᑎ ᐱᕙᓪᓕᐊᑎᑦᑎᓂᖅ ᐊᒻᒪ ᐊᑐᓕᖅᑎᑕᐅᓂᖏᓐᓄᑦ ᐊᑐᖅᑕᐅᔪᓄᑦ ᖃᐅᔨᒪᔾᔪᑎᒧᑦ ᓴᓇᕐᕈᑎᒧᑦ.

ᐆᒪᔪᓄᑦ ᐱᐅᖅᓱᐊᖅᑏᑦ ᓯᓚᕐᔪᐊᒥ−ᑲᓇᑕ ᐱᓕᕆᖃᑦᑕᖅᓯᒪᒻᒪᕆᑦᑐᑦ ᓴᐳᒻᒥᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᑲᔪᓯᑦᑎᐊᖅᓯᒪᔪᓂᑦ ᑲᓇᑕᒥ, ᓇᓪᓕᐊᑐᐃᓐᓇᖅ ᑕᐃᒪᐃᒍᓐᓇᕋᔭᓚᐅᖏᑦᑐᑦ ᐱᑕᖃᖏᑉᐸᑕ ᓄᓇᖃᖅᑳᖅᓯᒪᔪᑦ ᐊᒻᒪ ᓄᓇᓖᑦ, ᑎᓕᓯᔾᔪᑎᓕᒫᑦ ᒐᕙᒪᒃᑯᓐᓂᑦ, ᑯᐊᐳᕇᓴᓂ, ᑐᓂᓯᑐᐃᓐᓇᖅᑐᑦ, ᐃᓕᓐᓂᐊᓂᕐᒧᑦ ᐊᒻᒪ ᖃᐅᔨᓴᓂᕐᒧᑦ ᐱᓕᕆᕕᐅᔪᑦ ᐃᑲᔪᖅᑐᑦ. ᐅᑭᐅᑕᖅᑐᒥ, ᐃᖅᑲᓇᐃᔭᖃᑎᒋᓂᕆᔭᕗᑦ ᐃᓄᓐᓂᑦ ᓄᓇᓕᓐᓂᑦ ᐊᒻᒪᓗᑦᑕᐅᖅ ᖃᐅᔨᓴᖅᑎᓄᑦ ᖃᐅᔨᓴᖅᑕᐅᓯᒪᔪᑦ ᐱᔪᓐᓇᑎᑦᑎᔪᑦ ᐅᕙᑦᑎᓐᓂ ᓇᓗᓇᐃᕐᓗᒍ “ᑭᖑᓪᓕᖅᐹᖅ ᓯᑯᖃᕐᕕᖓ”, ᐊᕙᑎᓕᕆᓂᕐᒧᑦ ᐱᑕᖃᒻᒪᕆᑦᑐᑦ ᐊᒻᒪ ᐱᖅᑯᓯᓄᑦ ᐱᒻᒪᕆᐅᔪᑦ ᐊᕕᑦᑐᖅᓯᒪᔪᖅ ᑲᓇᓐᓇᖓᓂ ᐅᑭᐅᑕᖅᑐᒥ ᖃᐅᔨᓴᖅᑏᑦ ᓯᑯᖃᐃᓐᓇᓂᐊᖅᑐᒋᔭᖓ ᐊᑯᓂᐅᓛᒥ ᐅᖅᑰᓯᕙᓪᓕᐊᔪᒥᑦ ᓯᓚᕐᔪᐊᒥᑦ. 2019−ᒥᑦ, ᕿᑭᖅᑕᓂ ᐃᓄᐃᑦ ᑲᑐᔾᔨᖃᑎᒌᖏᑦ, ᐃᖅᑲᓇᐃᔭᖃᑎᖃᖅᑐᑎ ᒐᕙᒪᒃᑯᓐᓂᑦ ᑲᓇᑕᒥ ᐊᒻᒪ ᓄᓇᕗᑦ, ᑐᑭᒧᐊᖅᑎᑦᑎᓚᐅᖅᑐᑦ ᑐᕙᐃᔪᐃᑦᑐᖅ ᒫᓐᓇᐅᔪᒧᑦ ᐃᒪᖅ ᓴᐳᒻᒥᔭᐅᔪᖅ ᐊᑦᑐᖅᑕᐅᓂᖏᓐᓄᑦ ᐃᑲᔫᓯᐊᓂ ᐊᖏᕈᑎᖃᖅᑐᑎᑦ ᑐᓂᓯᔪᑦ ᓱᓕᓂᐊᕐᓂᕋᖅᓯᒪᔭᖓᓂ ᓴᐳᒻᒥᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᑮᓇᐅᔭᓂᓕᕆᓂᕐᒧᑦ, ᑕᒪᓐᓇ ᓇᓗᓇᐃᖅᓯᓂᐊᖅᑐᖅ ᑖᒃᑯᐊ ᓄᓇᓖᑦ ᐃᑲᔫᓯᐊᕐᓗᑎ ᐱᖅᑯᓯᑎᒍᑦ ᐊᒻᒪ ᑮᓇᐅᔭᓕᕆᓂᑦᑎᒍᑦ ᐱᓕᕿᐊᖑᓂᖓᓄ ᑕᒪᓐᓇ ᐃᒪᖅ, ᐊᖏᔪᒥᑦ ᐃᓚᒋᔭᖓ ᑭᖑᓪᓕᖅᐹᖅ ᓯᑯᖃᕐᕕᖓ.

 

ᑲᒪᒋᔭᕆᐊᖃᖅᑕᖏᑦ

  • ᐱᑕᖃᖅᑎᑦᑎᓗᓂ ᑐᑭᒧᐊᖅᑎᑦᑎᓂᕐᒧᑦ, ᑐᑭᒧᐊᖅᑎᑦᑎᓗᓂ ᐊᑐᓕᖅᑎᑕᐅᓂᖏᓐᓄᑦ ᐊᒻᒪ ᓯᕗᒧᒋᐊᖅᑕᐅᓂᖏᓐᓄᑦ ᓯᕗᓪᓕᐅᔾᔭᐅᔭᕆᐊᓖᑦ ᐊᑦᑐᐊᓂᖃᖅᑐᑦ ᐅᑭᐅᑕᖅᑐᒥ ᐃᒪᖏᓐᓄᑦ ᓴᐳᒻᒥᑦᑎᓂᕐᒥᑦ ᓇᓕᒧᓐᓂᖃᖅᑐᑦ ᐆᒪᔪᓄᑦ ᐱᐅᖅᓱᐊᖅᑏᑦ ᓯᓚᕐᔪᐊᒥ−ᑲᓇᑕ 10−ᐊᕐᕌᒍᓄᑦ ᐸᕐᓴᐅᑎᖓ.
  • ᑭᒡᒐᖅᑐᐃᓗᓂ ᐆᒪᔪᓄᑦ ᐱᐅᖅᓱᐊᖅᑏᑦ ᓯᓚᕐᔪᐊᒥ−ᑲᓇᑕ, ᐱᓯᒪᑦᑎᓗᓂ ᐅᓪᓗᒥᒨᖓᔪᓂᑦ ᖃᐅᔨᒪᓂᐅᔪᓂᑦ ᖃᓄᐃᓕᖓᓕᕐᓂᖏᓐᓄᑦ ᐃᒪᐃᑦ ᓴᐳᒻᒥᔭᐅᓂᖏᓐᓄᑦ ᐊᒻᒪ ᐸᕐᓇᐃᓂᕐᒧᑦ ᐊᒻᒪ ᐊᑐᐊᓂᓖᑦ ᖃᐅᔨᓴᖅᑎᓄᑦ ᐊᒻᒪ ᓄᓇᖃᖅᑳᖅᓯᒪᔪᓄᑦ ᖃᐅᔨᒪᔭᐅᔪᑦ ᓇᑭᓐᖔᕐᕕᖏᑦ, ᐱᖃᓯᐅᑎᓪᓗᑎ ᐅᔾᔨᕈᓱᑦᑎᑦᑎᓂᕐᒥᑦ ᐱᐅᓛᓂᑦ ᐊᑐᖅᑕᐅᔪᓂᑦ.
  • ᑲᓱᖅᓯᒪᑎᖃᐃᓐᓇᕐᓗᓂ ᖃᐅᔨᓴᖅᑎᓂᑦ, ᓴᐳᒻᒥᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᐊᒻᒪ ᒐᕙᒪᓄᑦ ᑎᓂᐅᔪᑦ ᐃᓱᒫᓘᑕᐅᔪᑦ ᐊᑦᑐᐊᓂᓖᑦ ᐅᑭᐅᑕᖅᑐᒥ ᐃᒪᖏᓐᓂ ᓴᐳᒻᒥᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᐊᒻᒪ ᐸᕐᓇᐃᓂᕐᒧᑦ ᑖᒃᑯᐊ ᖃᓄᐃᓘᖃᑦᑕᐅᑎᓂᐅᔪᑦ ᐊᒻᒪ ᐱᓕᕆᖃᑎᒌᓐᓂᐅᔪᑦ ᓈᒻᒪᑎᓪᓗᒋᑦ.
  • ᑭᒡᒐᖅᑐᐃᓗᓂ ᐆᒪᔪᓄᑦ ᐱᐅᖅᓱᐊᖅᑏᑦ ᓯᓚᕐᔪᐊᒥ−ᑲᓇᑕ ᑲᑎᒪᓂᐅᔪᓂᑦ, ᑲᑎᓐᓂᐅᔪᓄᑦ, ᐃᓕᓐᓂᐊᓯᓐᓈᓂᕐᒧᑦ, ᐊᒻᒪ ᐊᔾᔨᐸᓗᖏᓐᓄᑦ ᐱᓕᕆᔭᐅᔪᑦ ᑐᔅᓯᕌᖑᑎᓪᓗᒍ ᑐᖏᓕᖓᓄᑦ ᐊᖏᔪᖅᑳᖅ, ᓴᖏᔪᑦ ᓇᔪᖅᑕᐅᕙᑦᑐᑦ.
  • ᓴᓇᓗᓂ ᐱᓕᕆᖃᑎᒌᓐᓂᕐᒥᑦ ᐊᒻᒪ ᐱᖃᑕᐅᓗᓂ ᐊᑕᖐᔪᒥᑦ ᐊᔾᔨᒌᖏᑦᑐᓂᑦ ᐃᓱᒪᓕᐅᖃᑦᑕᖅᑐᓂᑦ ᐊᐅᓚᔪᓐᓇᖅᓯᑎᓪᓗᒍ ᐃᒪᕐᒥᑦ ᓴᐳᒻᒥᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᐊᒻᒪ ᐸᕐᓇᐃᓂᕐᒧᑦ ᑲᓇᑕᒥ ᐅᑭᐅᑕᖅᑐᖓᓂ.
  • ᐱᑕᖃᖅᑎᑦᑎᓗᓂ ᐊᔾᔨᐅᖏᑦᑐᓂᑦ ᖃᐅᔨᒪᓂᖃᓂᕐᒥᑦ ᑐᑭᓯᒋᐊᕈᑎᓂᑦ ᐃᖅᑲᓇᐃᔭᖃᑎᖏᓐᓄᑦ ᐊᒻᒪ ᓯᓚᑖᓄᑦ ᐃᓚᐅᖃᑕᐅᔪᓄᑦ ᐊᒻᒪ ᑐᑭᒧᐊᖅᑎᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᐆᒪᔪᓄᑦ ᐱᐅᖅᓱᐊᖅᑏᑦ ᓯᓚᕐᔪᐊᒥ ᐃᓂᖓ ᒫᓐᓇᐅᔪᒥᑦ ᐊᒻᒪ ᓄᑖᓂᑦ ᐱᕙᓪᓕᐊᑎᑕᐅᔪᓂᑦ ᐊᑦᑐᐃᓂᖃᖅᑐᑦ ᐆᒪᔪᓄᑦ ᐱᐅᖅᓱᐊᖅᑏᑦ ᓯᓚᕐᔪᐊᒥ−ᑲᓇᑕᒥ ᓯᕗᓪᓕᐅᔾᔭᐅᔭᕆᐊᓖᑦ ᓇᒦᓐᓂᖏᑦ ᐊᒻᒪ ᓯᕗᓪᓕᐅᔾᔭᐅᔭᕆᐊᓖᑦ ᐆᒪᔪᐃᑦ.
  • ᐃᓚᐅᖃᑕᐅᓗᓂ ᐱᕙᓪᓕᐊᑎᑕᐅᓂᖏᓐᓄᑦ ᐃᖅᑲᓇᐃᔮᖑᓂᐊᖅᑐᑦ ᐸᕐᓇᐅᑎᖏᓐᓄᑦ ᐊᒻᒪ ᐊᕐᕌᒍᑕᒫᑦ ᐸᕐᓇᐅᑏᑦ ᐱᖃᓯᐅᑎᓪᓗᑎ ᓇᓗᓇᐃᖅᑕᐅᓂᖏᑦ ᐱᕕᔅᓴᐅᔪᓐᓇᖅᑐᑦ ᐱᓕᕆᐊᒧᑦ ᐱᐅᓯᑎᒋᐊᖅᑕᐅᓂᖏᓐᓄᑦ.
  • ᖃᐅᔨᓴᖅᑎᓄᑦ ᖃᐅᔨᓴᖅᑕᐅᓯᒪᔪᓄᑦ ᐊᑐᕐᓗᓂ, ᑐᑭᒧᐊᖅᑎᑕᐅᔪᑦ ᓄᓇᖃᖅᑳᖅᓯᒪᔪᑦ ᖃᐅᔨᒪᔭᖏᓐᓄᑦ ᐊᒻᒪ ᓯᕗᓪᓕᐅᔾᔭᐅᔭᕆᐊᓖᑦ, ᐃᖅᑲᓇᐃᔭᖃᑎᖃᓂᕐᒧᑦ ᓄᓇᓕᒻᒥᐅᑕᓂᑦ, ᐊᑕᖏᖅᑐᒋᑦ ᒐᕙᒪᐃᑦ ᐊᒻᒪ ᐊᓯᖏᑦ ᑎᒍᒥᐊᖅᑎᐅᖃᑕᐅᔪᑦ ᐱᔭᐅᔭᕆᐊᖃᖅᑎᓪᓗᒋᑦ.
  • ᑐᓂᓯᓗᓂ ᐃᒪᕐᒥ ᓴᐳᒻᒥᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᖃᐅᔨᒪᓂᖃᓂᕐᒧᑦ ᐱᐅᖅᓱᐊᓂᕐᒧᑦ ᐃᑲᔪᖅᑐᓄᑦ ᐱᓕᕆᔭᐅᔪᓄᑦ ᓲᕐᓗ ᑮᓇᐅᔭᓂᑦ ᐱᕈᐃᓂᕐᒧᑦ ᑐᔅᓯᕋᐅᑎᓂᑦ ᐊᒻᒪ ᑐᓴᐅᒪᔾᔪᑎᓕᕆᓂᕐᒧᑦ.
  • ᓴᖅᑭᔮᖅᑎᓪᓗᒍᐆᒪᔪᓄᑦ ᐱᐅᖅᓱᐊᖅᑏᑦ ᓯᓚᕐᔪᐊᒥ−ᑲᓇᑕ ᓴᐳᒻᒥᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᐱᔪᒪᓂᕆᔭᖏᑦ ᐱᕙᓪᓕᐊᑎᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᐸᕐᓇᐅᑎᓂᑦ,ᐊᑐᐊᒐᐃᑦ, ᐊᒻᒪ ᒪᓕᑦᑕᐅᔭᕆᐊᓖᑦ ᑎᓚᑖᓂ ᑎᒍᒥᐊᖅᑎᐅᖃᑕᐅᔪᓄᑦ.
  • ᐱᔨᑦᑎᕐᓗᓂ ᐅᖃᓪᓚᑦᑎᐅᓗᓂ ᐅᑭᐅᑕᖅᑐᒥ ᐃᒪᖏᓐᓄᑦ ᐊᑦᑐᐊᓂᓖᑦ ᐱᕙᓪᓕᐊᔪᓕᕆᔨᓄᑦ ᑐᔅᓯᕌᖑᔪᑦ.
  • ᓴᖅᑭᖅᑎᑕᐅᔪᓂᑦ ᐱᓕᕆᐊᖑᒋᐊᓕᓐᓂᑦ ᑐᔅᓯᕌᖑᑎᓪᓗᒍ ᓯᕗᓕᖅᑎᓄᑦ ᐊᖏᔪᖅᑲᐅᑎᓄᑦ.

 

ᑭᒧᓂᑦ ᕿᓂᖅᑭᑕ

  • ᓇᓗᓇᐃᒃᑯᑕᓕᒻᒥ ᐃᒪᕐᒥ ᖃᐅᔨᓴᕐᓂᐅᔪᓂᑦ, ᐆᒪᔪᓂᑦ ᖃᐅᔨᓴᕐᓂᐅᔪᓂᑦ, ᓴᐳᒻᒥᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᐆᒪᔪᓂᑦ ᖃᐅᔨᓴᓂᕐᒧᑦ, ᐅᕝᕙᓘᓐᓃᑦ ᐊᑦᑐᐊᓂᓖᑦ ᐃᖅᑲᓇᐃᔮᒧᑦ ᖃᐅᔨᓴᓂᕐᒧᑦ ᐊᒻᒪ/ᐅᕝᕙᓘᓐᓃᑦ ᖃᑦᑏᓐᓇᐅᓛᖑᓗᑎ 5 ᐊᕐᕌᒍᓂᑦ ᐊᑦᑐᐊᓂᓕᓐᓂᑦ ᐃᖅᑲᓇᐃᔭᖃᑦᑕᖅᓯᒪᓗᓂ ᐃᓄᐃᑦ ᓄᓇᓕᖏᓐᓂᑦ ᐊᒻᒪ ᐃᓄᐃᑦ ᓄᓇᑖᓂᕐᒧᑦ ᑲᑐᔾᔨᖃᑎᒌᓂᑦ
  • ᓇᓗᓇᐃᖅᓯᓯᒪᓗᓂ ᐃᖅᑲᓇᐃᔭᖃᑎᖃᑦᑎᐊᕈᓐᓇᕐᓗᓂ ᐊᔾᔨᒌᖏᑦᑐᓂᑦ ᐱᓕᕆᖃᑎᒋᔭᖏᓐᓂᑦ ᓴᖅᑭᔮᖅᑎᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᓴᐳᒻᒥᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᑐᕌᒐᖏᓐᓂᑦ, ᐱᓗᐊᖅᑐᒥ ᐱᕈᐃᔪᓐᓇᓂᕐᒥᑦ ᐃᑉᐱᒍᓱᑦᑎᐊᓂᕐᒥᑦ, ᐅᑉᐱᕈᓱᓐᓂᕐᒧᑦ ᐊᒻᒪ ᐱᓕᕆᖃᑎᒌᓐᓂᐅᔪᓄᑦ ᓄᓇᓕᓐᓂᑦ ᑐᑭᓯᓗᒋᑦ ᓯᕗᓪᓕᐅᑎᔭᕆᐊᓕᖏᑦ ᐊᒻᒪ ᐱᓕᕆᖃᕐᓗᓂ ᐅᔭᐅᖅᑎᓪᓗᐊᑕᐅᓗᓂ ᑎᑭᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᐊᒻᒪ ᐃᑲᔫᓯᐊᖅᑎᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᓴᐳᒻᒥᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᖃᓄᐃᓐᓂᕆᔭᖏᓐᓂ.
  • ᓇᓗᓇᐃᖅᓯᓯᒪᓗᓂ ᑐᑭᓯᐅᒪᓂᕐᒥᑦ ᐃᓅᖃᑎᒌᓐᓂᕐᒧᑦ ᑮᓇᐅᔭᓕᕆᓂᕐᒧᑦ ᐊᒻᒪ ᓂᕈᐊᖅᑕᐅᓯᒪᔪᓂᑦ ᐊᔅᓱᕈᕈᑕᐅᔪᑦ ᑲᓇᑕᒥ ᐅᑭᐅᑕᖅᑐᖓᓂ.
  • ᓇᓗᓇᐃᖅᓯᓯᒪᓗᓂ ᐃᖅᑲᓇᐃᔭᖃᑦᑕᖅᓯᒪᓗᓂ ᐊᐅᓚᓂᖃᑦᑎᐊᖅᑐᒥᑦ ᐱᓕᕆᖃᑎᒌᓐᓂᐅᔪᓂᑦ ᐱᓕᕆᔨᓂᑦ ᐊᒻᒪᓗᑦᑕᐅᖅ ᑎᒍᒥᐊᖅᑎᐅᖃᑕᐅᔪᓂᑦ ᑎᒥᐅᔪᑦ, ᑲᓇᑕᒥ ᐊᒻᒪ ᐊᕕᑦᑐᖅᓯᒪᔪᒧᑦ.
  • ᐊᑲᐅᖏᓕᐅᕈᑎᓂᑦ ᐋᖅᑭᓯᖃᑦᑕᕐᓗᓂ, ᐱᓕᕆᖃᑎᒋᔭᐅᑦᑎᐊᕐᓂᖓ ᐊᒻᒪ ᐊᑐᖅᑕᐅᓂᐊᖅᑐᓂᑦ ᐃᓱᒪᒋᔭᖃᓂᕐᒧᑦ ᐱᔪᓐᓇᕐᓂᕆᔭᖏᑦ ᖃᓄᐃᓐᓂᖃᕐᓗᑎ, ᑐᓂᔭᐅᔪᓂᑦ ᐊᑐᖅᑕᐅᔪᑦ.
  • ᓴᖏᔫᓗᓂ ᑎᑎᕋᕈᓐᓇᕐᓂᖓ ᐊᒻᒪ ᐅᖃᐅᓯᒃᑯᑦ ᑐᓴᐅᒪᔾᔪᑎᓕᕆᓂᕐᒧᑦ.
  • ᓇᓗᓇᐃᖅᓯᓯᒪᓗᓂ ᐊᔪᖏᓐᓂᖏᑦ ᐸᕐᓇᐃᓂᕐᒧᑦ ᐊᒻᒪ ᖃᐅᔨᒪᔭᐅᓗᑎ ᑎᑭᑦᑎᖃᑦᑕᕐᓂᖓ ᖃᓄᐃᓐᓂᖃᖅᑐᓂ ᑐᓐᖓᓂᖃᖅᑐᑦ ᖃᐅᔨᓴᕋᔅᓴᐅᔪᓂᑦ ᖃᓄᐃᓐᓂᕆᔭᖏᓐᓂᑦ.
  • ᓴᓇᔪᓐᓇᕐᓗᓂ ᐊᒻᒪ ᐱᓯᒪᑦᑎᓗᓂ ᖃᓄᐃᓐᓂᖏᓐᓄᑦ−ᖃᓄᐃᓕᖓᔪᓂᑦ ᐱᓕᕆᖃᑎᒌᓐᓂᐅᔪᓂᑦ ᐊᒻᒪ ᐱᓕᕆᖃᑎᖃᓂᕐᒧᑦ ᑎᒥᐅᑉ ᐃᓗᐊᓂ ᐊᒻᒪ ᓯᓚᑖᓂ.
  • ᑐᓴᐅᒪᔾᔪᑎᓕᕆᔪᓐᓇᑎᐊᕐᓗᓂ ᑕᒪᒃᑭᓐᓂ ᖃᓪᓗᓈᑎᑐᑦ ᐊᒻᒪ ᐃᓄᑦᑎᑐᑦ ᐱᑕᖃᕆᐊᖃᖅᑎᑕᐅᒐᔭᖅᑐᖅ.
  • ᓴᖏᔪᒥᑦ ᑐᑭᓯᐅᒪᓂᕐᒥᑦ ᐆᒪᔪᓄᑦ ᐱᐅᖅᓱᐊᖅᑏᑦ ᓯᓚᕐᔪᐊᒥ−ᑲᓇᑕ ᑐᕌᒐᖓ ᐊᒻᒪ ᐱᓕᕆᒋᐊᓕᖏᑦ ᐊᒻᒪ ᑕᑯᔅᓴᐅᑎᑦᑎᓯᒪᓗᓂ ᑲᔪᖏᖅᓯᒪᑦᑎᐊᓂᕐᒧᑦ ᑲᔪᓯᑦᑎᐊᖅᓯᒪᔪᓄᑦ ᑎᑭᑕᐅᓂᖏᓐᓄᑦ.

 

ᐊᓯᖏᑦ ᑐᑭᓯᒋᐊᕈᑏᑦ:

ᑖᓐᓇ ᐃᖅᑲᓇᐃᔭᐃᓐᓇᖅᑐᖅ ᐃᖅᑲᓇᐃᔮᖑᔪᖅ ᐊᑦᑕᓇᖏᑦᑐᒥᑦ ᐊᐅᓪᓚᖃᑦᑕᕆᐊᖃᓂᐊᖅᑐᖅ.

 

ᓇᓗᓇᐃᕈᑦ ᐊᑦᑕᓇᖏᑦᑐᒥᑦ ᐊᐅᓪᓚᓂᕐᒧᑦ ᓇᓗᓇᐃᖅᑕᐅᓂᐊᖅᑐᑦ ᐅᑯᓄᖓ ᒪᓕᒐᕐᓄᑦ ᒐᕙᒪᑐᖃᒃᑯᓐᓂᑦ, ᓄᓇᕗᒻᒥ ᐊᒻᒪᑲᓇᑕᒥ ᐊᕕᑦᑐᖅᓯᒪᔪᓂᑦ ᒐᕙᒪᐃᑦ ᐊᒻᒪ ᑲᑎᒪᖃᑎᖃᓂᕐᒧᑦ ᓄᓇᖃᖅᑳᖅᓯᒪᔪᓂᑦ ᓄᓇᓕᓐᓂᑦ.

 

ᐃᓱᓕᕝᕕᖓ ᐃᖅᑲᓇᐃᔮᖅᑖᕋᓱᐊᕐᓗᓂ:

ᐃᖅᑲᓇᐃᔮᖅᑖᕋᓱᐊᕈᑎᒋᒐᓱᐊᖅᑕᐃᑦ ᐱᔭᐅᓯᒪᔭᕆᐊᓕᒃ ᐅᕙᓂ ᐅᕝᕙᓘᓐᓃᑦ ᑎᑭᓚᐅᖅᑎᓐᓇᒍ ᓅᕕᐱᕆ 27, 2020, 5 pm EST.

 

ᐃᒫᒃ ᐱᒐᓱᐊᕐᕕᑦᓴᖅ

ᐃᖅᑲᓇᐃᔮᖅᑖᕆᒐᓱᐊᕈᒪᒍᕕᐅᒃ ᐃᖅᑲᓇᐃᔮᑦᓯᐊᕚᓗᒃ, ᐃᖅᑲᓇᐃᔮᖅᑖᕋᓱᐊᕈᑎᑎᑦ ᐊᐅᓪᓚᖅᑎᒍᓐᓇᖅᑕᑎᑦ ᖃᕆᑕᐅᔭᒃᑰᖅᑐᓂᒃ ᓂᕈᐊᕐᓂᖅᓴᐅᑦᓱᑕ. ᖃᕆᑕᐅᔭᒃᑰᕈᑎᑦᓴᖃᓗᐊᙱᒃᑯᕕᑦ ᐃᖅᑲᓇᐃᔮᖅᑖᕋᓱᐊᕐᓗᑎᑦ ᓱᓕ ᖃᕆᑕᐅᔭᒃᑯᑎᒍᑦ ᐊᐅᓪᓚᖅᑎᒍᓐᓇᖅᑕᐃᑦ. ᑐᓂᒐᔭᖅᑲᐃᑦ ᐃᖅᑲᓇᐃᔮᖅᑖᕋᓱᐊᕈᑏᑦ ᐊᐅᓪᓚᑎᑦᓯᓗᑎᒃ ᐊᑕᐅᓯᖅᑎᒍ ᐊᒥᓱᑎᒎᙱᑦᑐᖅ.

ᑎᑎᖅᑲᑎᑦ ᐊᐅᓪᓚᖅᑎᒍᓐᓇᖅᑕᑎᑦ ᐃᖅᑲᓇᐃᔮᖅᑖᕋᓱᐊᕈᑎᑎᓪᓗ ᓇᕿᓪᓗᒍ ᐅᓇ.